Connectez-vous
NDARINFO.COM

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Manifestation devant le Palais : la Mauritanie donne une bonne leçon de démocratie au Sénégal

Lundi 16 Décembre 2019

Le Sénégal, qui se targue d’être un pays de grande démocratie, vient de recevoir une bonne leçon de démocratie de la Mauritanie.


Manifestation devant le Palais : la Mauritanie donne une bonne leçon de démocratie au Sénégal
En effet, si des manifestants croupissent actuellement en prison à Dakar pour avoir manifesté devant le palais présidentiel, d’autres gens se sont livrés au même exercice en Mauritanie, sans être inquiétés, selon Seydi Gassama, Directeur exécutif de la section du Sénégal d’Amnesty International.

En Mauritanie, des citoyens sont allés tranquillement observer un sit-in devant la présidence de la République à Nouakchott sans être inquiétés, encore moins arrêtés.

C’est Seydi Gassama, Directeur exécutif de la section du Sénégal d’Amnesty International, qui a donné l’information lors de la manifestation à Dakar, de la plateforme « Ño lank, Ño bañ » (nous refusons) contre la hausse du prix de l’électricité. Une telle situation apparaît à ses yeux, comme une bonne leçon de démocratie, donnée au Sénégal par la République Islamique de Mauritanie.

« Connaissez-vous un pays démocratique au monde où on emprisonne des gens qui manifestent pacifiquement ? Même en Mauritanie, hier, des gens ont organisé un sit-in devant la Présidence une bonne heure et personne ne les a inquiétés. Est-ce que nous devons accepter que le Sénégal soit dépassé par des Etats comme la Mauritanie », s’est indigné Seydi Gassama dans les colonnes du quotidien Enquête. En tout cas au Sénégal, Guy Marius Sagna, le Dr Babacar Diop et Cie croupissent toujours en prison, pour avoir tenté d’exprimer leur colère contre la hausse du prix de l’électricité, devant la Présidence de la République.

C’est d’ailleurs pour protester contre ces arrestations et la hausse de 6 à 10% sur le prix de l’électricité, que la plateforme « Ño lank, Ño bañ » a pu regrouper des mères de famille, des retraités, des enseignants et de nombreux jeunes et étudiants, venus marquer leur désapprobation à la hausse du prix de l’électricité, à la vie chère et la détention de Guy Marius Sagna et Cie… La même mobilisation a été notée à la manifestation de Thiès (70 km de Dakar), initiées par les Forces Démocratiques du Sénégal (FDS). Selon Ibrahima Diop des FDS de Thiès, « c’est une lutte noble qui interpelle tous les Sénégalais, pour montrer à Dr Babacar Diop, Guy Marius Sagna et Cie qu’ils ne sont pas seuls dans ce combat, et qu’ils soient là ou non, il sera poursuivi jusqu’à la victoire finale ».

Présent à la marche de Dakar, Cheikh Bamba Dièye, député de l’opposition à l’Assemblée Nationale, affirme que c’est une grande satisfaction de voir la grande mobilisation des Sénégalais pour dire non à la hausse du prix de l’électricité, mais pour que cessent, de manière générale, tous les actes de mal gouvernance. Selon lui, à travers la mobilisation, les Sénégalais ont exprimé le sentiment profond d’en avoir assez.

Ndarinfo via Afrik
 


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.