Connectez-vous
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Mansour Faye lance les travaux de deux axes routiers des régions de Diourbel et Thiès

Vendredi 20 Mai 2022

Le ministre des infrastructures, des transports terrestres et du Désenclavement, Mansour Faye, a procédé, jeudi, à la pose de la première pierre des travaux des axes routiers Bambey-Baba Garage-Keur Samba Kane-Touba Toul et Baba Garage-Mékhé-Fass Boye, a constaté l’APS.
 
’’Les travaux que je lance officiellement, aujourd’hui, concernent un linéaire de 103 Km et le coût total de ces investissements est de 28 milliards de FCFA. Les solutions techniques qui seront utilisées garantiront, à long terme, une durabilité de ces investissements’’, a-t-il dit.
 
La cérémonie de pose première pierre s’est déroulée en Baba Garage en présence des autorités politiques et territoriales de Thiès et Diourbel.
 
Les autorités religieuses et notables, les populations des localités traversées par ces infrastructures routières se sont également mobilisées.
 
La réalisation de ces routes répond à une veille doléance des populations pour le désenclavement et le développement économique des localités concernées. 
 
Le projet d’aménagement et de bitumage des axes entre dans le cadre de deux programmes majeurs du ministère à savoir le Programme d’urgence des routes de désenclavement financé par l’état du Sénégal et BADEA et le Programme spécial de désenclavement financé par l’état du Sénégal et la Grande Bretagne par le biais de UKEF (Agence de crédit à l’exportation (UKEF).
 
L’axe Bambey-Baba Garage-Keur Samba Kane-Touba Toul long de 44 km est financé par l’Etat du Sénégal et la BADEA (Banque arabe pour le développement économique en Afrique) pour un investissement de 10,7 milliards FCFA pour une durée de 18 mois.
 
L’axe Baba Garage-Mékhé-Fass Boye long de 60 km est financé par l’Etat du Sénégal et l’UKEF pour un montant de 22 milliards FCFA pour une durée de 22 mois.
 
Selon le ministre, ces routes auront un impact économique de premier plan, en permettant la liaison des principaux axes structurants que sont la Nationale 1, la Nationale 3, la Nationale 7 entre elles, mais aussi la jonction avec les autoroutes Ila Touba et Dakar - Tivaouane - Saint Louis’’.
 
’’C’est grâce aux routes et aux autoroutes que nous pouvons aller d’un point à l’autre du territoire national, assurer la circulation des personnes et le transport des marchandises, consolider l’intégration nationale’’, a relevé M. Faye.
 
La réalisation de cet axe routier va également ’’promouvoir le développement de nos terroirs, faciliter l’accès de nos produits locaux aux marchés et valoriser nos richesses. Voilà tout le sens et la pertinence du programme d’infrastructures du gouvernement’’, a-t-il expliqué.
 
Pour le ministre des infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement, ces programmes visent à désenclaver les localités à fortes potentialités économiques.
 
Le bitumage de ces axes stratégiques ’’va consolider le rôle de carrefour commercial et économique d’une vaste zone fortement peuplée à cheval sur les régions de Thiès et de Diourbel’’, a souligné Mansour Faye.
 

APS