Connectez-vous S'inscrire
NDARINFO.COM

Qui était Louis Faidherbe?

Mercredi 29 Mai 2013 - 08:01

Qui était Louis Faidherbe?
Louis Léon César Faidherbe, né le 3 juin 1818 à Lille et mort le 28 septembre 1889 à Paris, était un militaire français et un administrateur colonial, principalement du Sénégal.

Louis Faidherbe naît rue Saint-André dans le Vieux-Lille1. Son père est alors fabricant de bonneteries. Il fait ses études à l'École polytechnique puis devient officier de l’artillerie et du génie à Metz en 1842. Il servit en Algérie de 1842 à 1847, à la Guadeloupe de 1848 à 1849, et de nouveau en Algérie de 1849 à 1852. Il est affecté au Sénégal en 1852. Le 16 décembre 1854, il est nommé gouverneur de la colonie.

Gouverneur du Sénégal (1854 à 1861 - 1863 à 1865)

Il entreprit de pacifier le pays, repoussa les Toucouleurs à l'est du Haut-Sénégal (1855-1863), et s'oppose à El Hadj Omar qui assiège le fort de Médine et prend la ville le 18 juillet 1857. Il repoussa les Maures au nord et annexa le pays Ouolof (traité de mai 1858).

À la bataille de Logandème (18 mai 1859), il est allé à la guerre contre les Sérères pendant le règne de Maad a Sinig Coumba Ndoffène Famak Diouf. Sous ses ordres, Fatick a été brûlé2,3.
L'annexion du Cayor (1861-1865) permit de dégager la route reliant Saint-Louis à la presqu'île du Cap-Vert.
Il s'intéressa aux dialectes locaux, aux coutumes et entreprit le développement économique, notamment le chemin de fer de Dakar au Niger qui devient prospère.

En 1861, malade, il sollicite son retour en métropole. Il est alors colonel. Il reçoit le commandement de la subdivision de Sidi-bel-Abbès, mais repart pour le Sénégal en 1863 qu'il quitte en 1865.

Avec peu de moyens, il jeta les bases de la future Afrique-Occidentale française. Il étendit l'influence française très au-delà du Sénégal, travailla à développer l'économie locale et fut le créateur du port de Dakar. Il assuma pleinement son rôle de « civilisateur ». Promu général en 1863, on lui donna un commandement modeste en Algérie.

Pendant la pénurie de coton causée par la guerre de Sécession américaine à partir de 1861, il favorisa des plantations qui fournirent annuellement 50 tonnes de coton brut jusqu'en 1868. Le sud du bassin du Niger est alors jugé éventuellement porteur par les Français en Afrique occidentale4.

Le pont Faidherbe à Saint-Louis (Sénégal).


En 1867, il est général commandant la subdivision de Bône. En 1870, la déclaration de guerre le surprend à Lille, où il effectue un séjour de convalescence. Léon Gambetta le nomme général de division le 23 novembre et lui confie la tête de l’armée du Nord (45 000 hommes), comprenant le corps d'armée du général Farre. Sa contre-offensive sur Amiens échoue à la bataille de l'Hallue ; il ne parvient pas à exploiter l'ouverture qu'il s'est créée à la bataille de Bapaume et finalement ne peut empêcher l'irruption allemande vers Paris à la bataille de Saint-Quentin. En janvier, il bat en retraite à l'abri des places fortes de Cambrai et Lille, sans être vraiment inquiété par von Gœben, mais son action a permis au Nord-Pas-de-Calais, encerclé, de résister jusqu'à la capitulation.

Élu député du Nord sous le gouvernement provisoire, il devient sénateur en 1879 ; lié à la gauche depuis sa collaboration avec Gambetta, il s'oppose au boulangisme. En 1880 il est promu grand chancelier de la Légion d'honneur.

Faidherbe avait dirigé une mission scientifique en Égypte. Il laisse de nombreux travaux d'ethnographie et de géographie sur l'Afrique occidentale, ainsi qu'un Annuaire du Sénégal en quatre langues : français, wolof, toucouleur et soninké.
Il fut décoré de l'Ordre du Nichan Iftikhar (Tunisie).

SOurce: Wikipédia


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.