Connectez-vous

NDARINFO.COM




Coin d'Histoire : l'École des otages de Saint-Louis

Les écoles des otages sont des établissements scolaires créés par le colonisateur français au Sénégal et au Soudan français où sont recrutés de force les fils de chef et de notable afin de les surveiller et les former pour devenir des auxiliaires au pouvoir colonial1. La première école des otages a été créée à Saint-Louis par le gouverneur Faidherbe en 1855.

Dimanche 18 Août 2013 - 12:23

Coin d'Histoire : l'École des otages de Saint-Louis
Jusqu'à son arrivée en 1854, l'enseignement occidental était entièrement aux mains du clergé catholique. Cette école est destinée aux fils des chefs de villages et de notables que le gouverneur a ramenés de ses campagnes militaires. Faidherbe souhaite inculquer à ces enfants la culture et les valeurs françaises. Ce sont aussi des otages au sens propre, puisque leur présence dissuade leurs familles de toute tentative de rébellion.

Elle est restructurée en 1861, puis fermée, faute de budget, le 1er janvier 1872. L'école rouvre ses portes le 31 mars 1892 sous un nom différent : Collège des fils de chefs et d'interprètes. En 1902 l'établissement s'installe dans un nouvel immeuble situé sur l'avenue Ballay. L'année suivante il compte 59 élèves;

Le colonel Galliéni crée à son tour une École des otages à Kayes au Mali.


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.