Connectez-vous
NDARINFO.COM

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Sénégal-Cote d'Ivoire : Scénario catastrophe (la chronique d'Ahmad)

Samedi 13 Octobre 2012

Sénégal-Cote d'Ivoire : Scénario catastrophe (la chronique d'Ahmad)
Le pire est arrivé au Sénégal. L’équipe nationale qui devait gagner sur un écart de deux buts face à la Côte-D’ivoire a été piégée. Les supporters n’ont pas ‘’supporté’’ cette déconvenue et se sont illustrés en provocant l’arrêt du match à la 76 mn. Le pire scénario qui pouvait arriver.

Maintenant le Sénégal est à la merci des responsables de la Caf et de la FIFA qui avaient placé ce match sous haut risque et envoyé un superviseur pour voir l’organisation. Les joueurs qui ont la chance de continuer leur chemin dans les éliminatoires de la coupe du monde. Cependant le Sénégal est à la merci de ces instances du football mondial qui dans le meilleur des cas risquent de nous sanctionner en suspendant le stade de l’Amitié.
En dehors des aspects technico-tactiques, le comportement du public a été déplorable. Certes sur le coup-franc marqué par Drogba, il n y avait pas faute mais cela ne valait pas la peine de réagir ainsi en compromettant l’avenir de cette formation qui recèle de jeunes talents ambitieux et capable d’élever haut le flambeau du football national.

Cela a été encore une erreur comme en 1986 d’impliquer pour un match toutes les composantes de la nation. Il faut laisser le football aux amoureux du football et quelque soit le déroulement d’un match ceux-là n’allaient jamais agir ainsi.

Ce n’est pas une catastrophe de se faire éliminer par les éléphants classés qui occupent la première place du classement FIFA et possèdent une génération en fin de course soucieuse de gagner un trophée continental. Leur expérience a prévalu face à la jeunesse des ‘’lions’’. Le coach a mis une équipe expérimentale : ni totalement les olympiques encore moins les anciens et la mayonnaise n’a pas pris.

Dommage et pourtant il y a du talent. Les rares occasions obtenues par Moussa Sow et Dame Ndoye ont été vendangées. Le duo Papis-Ba n’a rien donné et en face Drogba a réglé le problème en battant Ousmane Mané par deux fois et le Sénégal du football suivra la Can de 2013 à la télévision en attendant les sanctions…