Connectez-vous
NDARINFO.COM

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Brèche de Saint-Louis : chavirement de 3 pirogues, ce matin

Mardi 24 Décembre 2019

Brèche de Saint-Louis : chavirement de 3 pirogues, ce matin
Trois embarcations ont été renversées, mardi, sur le canal de délestage de Saint-Louis alors qu’elles tentaient de rejoindre le quai fluvial de DIAMALAYE. Aucune perte humaine n’a été enregistrée, mais d’importants dégâts matériels ont été notés.

Un des responsables de la pèche à GUET-NDAR, joint par NDARINFO, estime à près de 100 millions FCFA la valeur matérielle perdue dans ce naufrage collectif.

Alors que les appels pour le lancement de travaux de stabilisation de la brèche sont lancés par la communauté de pêcheurs de Saint-Louis,  l’État du Sénégal peine encore à engager une action concrète.

NDARINFO.COM
 


Réagissez ! Vos commentaires nous intéressent. Cliquez ici !

1.Posté par Moctar Ndiaga Gueye Ndiolofène le 24/12/2019 21:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Récemment des autorités politiques et autres acteurs communautaires s'étaient rendus au dépotoir d'ordures de Gandon pour s'enquérir des problèmes causés par la décharge des déchets ;Je leur suggère d'organiser aussi une grande traversée en pirogue de la brèche pour mieux appréhender les risques ,difficultés et dangers que vivent nos braves pêcheurs . Et assurément ils auront la certitude que la communauté des pêcheurs de Guet Ndar et en général de la Langue de Barbarie est une communauté dont les attributs sont le courage qui est la capacité de vaincre ce qui fait peur , la bravoure , le désespoir surmonté et le sens du devoir. En vérité cette communauté est la raison de vivre des Saint-Louisiens tant par l'économie que par l'emploi. Ne me parlez pas de pétrole ni de gaz ;Saint-Louis risque de ne même pas sentir l'odeur acre de ces ressources minières .
Peut être qu'après la traversée en pirogue les autorités politiques et les acteurs communautaires comprendront enfin qu'il est plus que prioritaire de procéder d'urgence à la gestion de la brèche (dragage , accotement réalisé en béton ).

2.Posté par Jules le 28/12/2019 07:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pourquoi parle t-on encore de "brèche" ou "de canal de délestage", quand on sait que cette ouverture sur la Langue de Barbarie est devenue la nouvelle embouchure du Fleuve Senegal depuis l'an 2005 ?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.