Connectez-vous
NDARINFO.COM | Les News du Sénégal et de l'Afrique
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Renouvellement du capital semencier : Macoumba Diouf en passe de réussir son défi

Mercredi 15 Juin 2011

Le renouvellement du capital semencier n'est plus une utopie mais est bien dans le domaine du possible. Le Directeur de l'Isra en est convaincu.


Renouvellement du capital semencier : Macoumba Diouf en passe de réussir son défi
Le renouvellement du capital semencier n'est plus une utopie mais est bien dans le domaine du possible. Le Directeur de l'Isra en est convaincu.

Les conditions sont réunies pour un renouvellement du capital semencier au Sénégal, a déclaré le Directeur général de l’Istitut sénégalais de recherche agricole (ISRA), Macoumba Diouf.

‘’Depuis 2000, j’entends parler du renouvellement du capital semencier et j’y travaille en tant que chercheur. Aujourd’hui, les conditions sont réunies pour atteindre cet objectif’’, a-t-il expliqué, récemment.
Sur un objectif de 5000 T, l'Isra a pu obtenir 20000 pour le riz et pour l'arachide 60000 T là où elle ambitionnait 40000 T.
M. Diouf s’exprimait lors d’une visite au Centre d’expérimentation Serigne Moustapha Bassirou Mbacké Ex-Ndiol (situé à 20 Km de Saint-Louis), en compagnie d’une mission du Fonds international pour le développement de l’agriculture (FIDA).

‘’Cela a été rendu possible grâce au projet d’environ 18 mois financé par le FIDA à hauteur de 3,6 millions euros (2,361 milliards de FCFA) pour améliorer la qualité des semences d’arachide et de riz’’, a-t-il indiqué.

‘’Ces résultats obtenus sans tenir compte des apports des autres acteurs du secteur permettent de penser que d’ici l’année prochaine, le capital semencier sera renouvelé entièrement’’, a souligné Macoumba Diouf.

Par rapport au retard noté pour atteindre cet objectif, il a expliqué que ‘’dans le passé les semences certifiées, au lieu d’être utilisées comme telles, finissaient dans la marmite des ménagères’’.

Macoumba Diouf a émis le souhait que le FIDA puisse continuer à accompagner l’ISRA en renouvelant ce projet qui a été instauré dans l’urgence.

‘’Sinon l’Etat ou d’autre partenaires pourraient le suppléer dans cette tâche’’, a-t-il estimé qui a insisté sur le rôle primordial de la communication dans ce projet de facilité alimentaire.

Après la station Serigne Bassirou Mbacké, la délégation conduite par le Directeur général de l’ISRA, va séjourner mercredi à Fanaye.