Connectez-vous
NDARINFO.COM | Les News du Sénégal et de l'Afrique
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Riz local : un créneau juteux

Jeudi 19 Mai 2011

La vente du riz local est devenue un créneau du développement dans la région Nord. Dans la mesure où elle permet actuellement à des centaines de jeunes qui étaient dans le désarroi, de gagner honnêtement leur vie à la sueur de leur front.


Riz local : un créneau juteux
La vente du riz local est devenue un créneau du développement dans la région Nord. Dans la mesure où elle permet actuellement à des centaines de jeunes qui étaient dans le désarroi, de gagner honnêtement leur vie à la sueur de leur front. Ces derniers, après une journée de dur labeur au marché central du riz du faubourg de Sor, se retrouvent avec une marge brute de commercialisation très importante due à l'écoulement de plusieurs sacs de riz cédés à 300F le kilogramme. Un prix qui défie toute concurrence et qui est à la portée de toutes les bourses quand on sait que le riz importé revient à 350F au consommateur.

En cette belle matinée de mercredi, le soleil darde ses rayons sur cette vaste place qui abrite le marché central du riz du faubourg de Sor. Les jeunes manoeuvres mobilisés par les vendeurs du riz, débarquent d'un camion gros porteur des sacs de paddy bien usinés. Très dynamiques et dégourdis, ils travaillent avec une rapidité déconcertante. D'un geste emphatique et d'une dextérité remarquable, ils alignent ces sacs dans les règles de l'art, de sorte qu'ils puissent être visibles et présentés facilement aux clients. Ce riz blanc, non seulement est devenu très compétitif par rapport au riz importé considéré par les producteurs du delta et de la vallée comme un sous-produit, mais il est vendu aux ménagères à moins de 300F le kilogramme.
Ces jeunes qui passent le plus clair de leur temps à acheter et à revendre ce riz de très bonne qualité produit dans la vallée, se réjouissent de cette occupation saine qui leur permet de subvenir aux besoins de leurs familles et d'économiser de l'argent...Image d'un vendeur

C'est une lapalissade le fait de dire que la riziculture est devenue un secteur très porteur de l'économie rurale sénégalaise. Les producteurs sont unanimes à rappeler que le gouvernement, à travers son programme très ambitieux d'autosuffisance en riz, pourrait leur permettre à long terme de produire la quantité de riz dont notre pays a besoin annuellement pour assurer la consommation nationale.