Connectez-vous
NDARINFO.COM | Les News du Sénégal et de l'Afrique
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Droit de réponse au maître-chanteur Amady Diallo.

Samedi 3 Août 2013

Droit de réponse au maître-chanteur Amady Diallo.
Ce jeudi 01 aout 2013, il a été lu sur le site Ndarinfo une adresse plus que malsaine de la part d’un (ancien ?) camarade de parti en la personne de Amady Diallo s’attaquant d’une manière lâche au Coordonnateur Régional de l’APR de St-louis.
Il est donc de notre devoir en tant jeunes militants dudit parti d’apporter quelques éclaircissements sur ce fait qui n’honore notre formation politique !
De quoi s’agit-il ?

Amady Diallo qualifie d’injuste la gestion du parti. A quelle gestion fait-il allusion ? Serait-elle cette gestion qu’il a cautionnée depuis le début de l’aventure républicaine pour laquelle il s’est évertué à promouvoir dans la commune et au-delà ?
Nous pensons que non ! Alors de quelle gestion parle t-il ? Et comment se fait-il qu’il ne s’en rende compte que maintenant ? Justement parce que ce monsieur s’est versé dans une forme de chantage sans précédent pour obtenir un poste de responsabilité. C’était le cas lors des investitures à la députation, et même lors de la mise en place du Conseil économique, social et environnemental.

Nous tenons à lui rappeler qu’un poste de responsabilité est confié à un responsable et il n’en est pas un ! Car si tel était le cas, il aurait choisi une voie beaucoup plus sage pour une telle requête !

Parce qu’il faut savoir que cet homme a pendant longtemps supplié celui à qui il s’attaque aujourd’hui allant même jusqu’à lui envoyer des messages plus que désobligeants juste pour bénéficier de largesses alors qu’il existe des militants plus méritants que lui. Parce que cette responsabilisation nécessite un niveau d’études et de compétences que lui-même n’a point. Si c’était le cas, pourquoi a-t-il était viré de l’ARD. Et pire encore, cet homme ne peut se prévaloir d’aucune base politique cause pour laquelle il a opté pour la zizanie électorale pour se frayer un passage dans ce qui devait être son fief, Darou.

Pas plus tard que le 10 juillet 2013, il a envoyé un email pour lui rappeler qu’il ne travaillait plus à l’ARD en sollicitant une sinécure, ce qui est indigne d’un homme qui prône la justice !

En lieu et place de viles attaques hors des instances du parti, il lui serait opportun d’user de ses capacités à convaincre si seulement il les avait ! Ce dont nous doutons, dès lors qu’il pratique la méthode propre aux incapables ou encore aux attardés mentaux névrosés au souvenir très limité. Parce que justement c’est ce qu’il est !

Lui qui se dit responsable de la formation et de l’encadrement, nous avons envie de lui demander ce qu’il a formé dans le parti alors qu’on sait que l’APR a plus que besoin d’une école pour préparer ces jeunes militants et développer leur citoyenneté politique pouvant forger davantage leur engagement. Et pire encore, ce statut est obsolète dans la mesure où il résultait de la période electorale au sein de MACKY2012. Il est alors indigne de s’arroger des responsabilités qui n’existent que dans ses imaginations personnelles.

Il se dit en outre responsable de l’organisation au sein du CCR : qu’a-t-il organisé depuis la mise en place de cette structure ?
Alors comment peut-on promouvoir un homme qui n’a même pas pu et su s’atteler aux taches les plus élémentaires qu’on lui avait confié ?

M. Diallo devait être la première personne à démentir l’inaccessibilité de M. Mansour FAYE pour l’avoir rencontré tous les week ends à travers ce qu’il mentionne lui-même dans ses propos : les week ends marrons, rendez-vous initiés par l’APR pour que ces leaders soient plus proches de leurs militants. Que raconte AmadyDiallo quand il est en tête à tête avec M. Mansour FAYE ? Pense t-il vraiment aux autres militants ? Et même qu’est ce qui l’a empêché de lui faire directement ces remarques ? On sait qu’il ne s’occupe qu’à réclamer quelques avantages, raison pour laquelle il oublie de lui adresser ses supposées vérités.
Parce que justement certains gens de moralité politique légère ne pensentqu’à eux-mêmes et surtout préfèrent lécher les bottes en douce pour gesticuler en public et notre camarade Amady Diallo est de cette trempe là !

L’APR se veut un parti de dialogues et d’échanges et il devait être le premier à mettre en place des structures de ce genre au sein du parti au lieu de sortir des instances républicaines pour vilipender des hommes plus valeureux et dignes que lui.
Pour ce qui est de la candidature inventée, nous voulons rappeler que l’APR est dans une coalition qui est entrain d’abattre un travail colossal avec sa coordonnatrice Mme Aida Mbaye DIENG pour trouver un candidat unique afin de sortir de la ville sa précarité sans nul égal. Alors supputer sur la candidature de M. Mansour FAYE relève d’une démagogie qui ne dit pas son nom dans le simple but de mettre en mal les potentiels futurs candidats à la candidature de BENNO BOKK YAKAAR. L’entreprise en malsaine et elle échouera lamentablement.

Le temps est au partage, au dialogue dans la coalition afin qu’on puisse présenter lors des locales une équipe capable de relever notre municipalité. Le temps des barons est révolu et M. le Président de la République l’a démontré : il s’agit plus de proposer des « Big men » dans la quête des suffrages mais d’un ensemble de compétences aptes à relever le défi de la vieille ville.

Et d’ailleurs si cette situation devait se produire, M. Mansour FAYE bénéficie des aptitudes, des compétences et des prérogatives lui permettant de porter victorieusement la candidature de la coalition aux prochaines locales. La commune de St-louis en gagnerait d’ailleurs !

Seydina Ababacar BITEYE
Membre de la Commission des jeunes de l’APR de St-louis