Connectez-vous
NDARINFO.COM

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Enlèvement de bébé Aïda : Comment la ravisseuse a été identifiée

Dimanche 26 Juin 2022

Enlevée lundi dernier vers 10 h, bébé Aïda a été retrouvée saine et sauve, ce samedi, dans un appartement, par les policiers du commissariat de Pikine. Les hommes du commissaire Mame Arona Bâ ont mené d'intenses investigations afin de soulager toute une famille, voire une nation.


Enlèvement de bébé Aïda : Comment la ravisseuse a été identifiée
Au cours de l'enquête, les limiers ont reçu une information relative à une dame qui n' a jamais eu d'enfants et qui détenait un bébé de sexe féminin dans son appartement situé à Pikine Icotaf.

Sans tarder, mission a été donnée aux limiers de la brigade de recherches dudit service de s'y rendre en vue de s'enquérir de la situation. Ainsi, les policiers ont mis un dispositif de surveillance autour de la dame suspectée.

Après une longue attente, les hommes du commissaire Ba se sont introduits dans l'immeuble, avant de toquer à la porte de l'appartement indiqué. Malgré tout, la ravisseuse n'avait pas fait signe de vie, d'après des sources de Seneweb.

Usant de subterfuges, les limiers en tenue civile se sont présentés comme des clients désirant acheter des tissus. . Ainsi, la vendeuse de tissus de 28 ans est tombée des nues, quand elle a ouvert la porte de son appartement.
"Bébé Aïda retrouvée en train de dormir dans la chambre à coucher de sa ravisseuse"

La fouille minutieuse effectuée dans ledit appartement a permis de retrouver bébé Aïda en train de dormir dans la chambre à coucher de la ressortissante gambienne. La ravisseuse S. Dramé a été interpellée sur le coup. Selon des sources de Seneweb, les limiers ont saisi  les habits et les chaussures que bébé Aïda portait le jour de son enlèvement.

Toutefois, les policiers n'ont constaté aucune trace de violences sur le corps de la petite Aïda qui est saine et sauve. Ainsi, elle a été mise à la disposition de ses parents, sur  accord du procureur de la République.
 
 


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.