Connectez-vous
NDARINFO.COM

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Frontière Mali-Mauritanie-Sénégal : Dakar abrite un atelier pour renforcer la sécurité

Dimanche 26 Juin 2022

Le Bureau du Coordonnateur résident du Système des Nations Unies (SNU) au Sénégal, en partenariat avec les Secrétariats du Fonds de l’ONU pour la consolidation de la paix (PBF) au Mali et en Mauritanie et UNODC, OIM et UNOWAS, organisent du 21 au 24 juin 2022 un atelier de réflexion stratégique et de restitution sur le « Renforcement de la sécurité dans les zones frontalières du Mali, de la Mauritanie et du Sénégal à travers la prévention et la lutte contre l’extrémisme violent, la criminalité transnationale organisée et la promotion de la cohésion sociale».

Cet atelier est placé sous la présidence du gouvernement du Sénégal et la vice-présidence du Coordonnateur résident, Siaka COULIBALY, à l’hôtel Savana de Dakar.

Dans le cadre de ses investissements pour l’année 2022, à travers ses Secrétariats au Mali et en Mauritanie, le PBF entend soutenir le développement d’un projet transfrontalier qui sera mis en œuvre par UNODC, OIM et UNOWAS avec leurs partenaires nationaux, sur une période de vingt-quatre (24) mois et un budget de 6 millions USD dans les régions frontalières du Mali, de la Mauritanie et du Sénégal.

Ce projet vise à renforcer les capacités des acteurs frontaliers (forces de défense et de sécurité, autorités administratives, etc.) du Mali, de la Mauritanie et du Sénégal et de promouvoir la coopération entre ceux-ci aussi bien au niveau local, qu’au niveau transfrontalier.

Il vise également à engager les communautés frontalières, notamment les femmes et les jeunes pour renforcer leur dialogue avec les institutions de gestion des frontières. Pour ce faire, les agences onusiennes porteuses du projet entendent mettre au cœur de la stratégie de conception et de mise en œuvre du projet les principes d’inclusivité et de participation sous le leadership national, en tant que vecteur d’appropriation institutionnelle.

C’est ainsi qu’avec le soutien du Bureau du Coordonnateur résident du SNU au Sénégal, cet atelier de réflexion et de programmation stratégique sur les paramètres adéquats pour la formulation et la mise en œuvre des interventions du projet se déroule à Dakar, du 21 au 24 juin 2022.

C’est en présence des ministères concernés des trois pays notamment en charge des questions de gestion des frontières, de la décentralisation et de l’intérieur, de la femme et de la famille, de la défense et de la sécurité ainsi que les autorités locales, les agences des Nations Unies bénéficiant des financements du Fonds desdits pays, des Secrétariats PBF du Mali et de la Mauritanie et des représentants de la société civile.

Cet atelier sera suivi de la tenue, le lundi 27 juin 2022, à l’hôtel Monotel de Dakar, d’un atelier de restitution à l’intention des ambassadeurs des pays contributeurs du PBF, des Partenaires

techniques et financiers (PTFs)-Banque mondiale (BM), Banque Africaine pour le Développement (BAD), Fonds Monétaire International (FMI), Institutions Financières internationales (IFIs), etc. Aussi, ce sera en présence des hauts responsables du Système des Nations Unies au Sénégal, ainsi que des Coordonnateurs résidents du SNU du Mali, Alain NOUDEHOU, de la Mauritanie, Cheikh FALL et du Sénégal, Siaka COULIBALY.

Soulignons que le Fonds pour la consolidation de la paix est l’instrument financier utilisé en premier recours par l’Organisation des Nations Unies (ONU) pour maintenir la paix dans les pays ou situations où un conflit violent risque d’éclater ou sévit déjà.

Au Mali, le Fonds pour la consolidation de la paix est présent depuis 2014. Un budget cumulatif de 64 millions USD a été approuvé à ce jour par le programme PBF, pour un portefeuille de 36 projets axés sur la justice et l’impunité, la prévention des conflits, la réconciliation et la gestion des ressources naturelles. En 2022, le portefeuille compte 15 projets actifs d’un montant total de 28 millions de dollars.

La Mauritanie a été déclarée éligible au PBF en 2020 suites de la demande de son gouvernement, qui a été soutenu par une analyse intégrée des vulnérabilités et des risques du pays réalisée au cours du second semestre 2019. Le fonds a été investi dans sept projets visant à consolider la paix en Mauritanie.

PAR MODIBO KONE
Source : Info-Matin


 


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.