Connectez-vous S'inscrire
NDARINFO
NDARINFO.COM


Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Latécoère, un Raid solidaire aussi

Dimanche 1 Octobre 2017

Latécoère, un Raid solidaire aussi

Le Raid Latécoère s'est achèvé hier avec le retour des équipages à Perpignan. De Toulouse à Dakar sur les traces des pionniers de la Ligne, durant deux semaines, il sera resté fidèle à sa ligne : «l'aérien pour relier les hommes», notamment grâce à des projets solidaires.
 

Devant le hall d'accueil des passagers, sur l'aéroport de Saint-Louis du Sénégal désormais ignoré des vols commerciaux, il y a une statue de Pierre-Georges Latécoère. Plus loin, sur la terrasse couverte du bâtiment au pied de la petite tour de contrôle, une plaque en bronze – déposée au sol — commémore le franchissement de l'Atlantique Sud par la Ligne. «De Saint-Louis du Sénégal l'hydravion Latécoère 28 «Comte de la Vaulx avec l'équipage Mermoz-Dabry-Gimie s'envolait le 12 mai 1930 à destination de Natal, réalisant le premier service aérien transatlantique».
 

Chaleur saturée d'humidité sur ciel blanc ouateux… Bien sages à l'ombre, les élèves de l'école élémentaire Sidi Ndiaye attendent leur tour pour un baptême de l'air, quasiment une tradition désormais, depuis 10 ans. Huit garçons, onze filles, de 10 à 15 ans, «les plus méritants», précise Sidy, directeur du collège de ce groupe scolaire comptant 2 500 élèves de la maternelle à la terminale. Souriant, il ajoute… «Mais laissez-moi vous présenter notre Miss Sénégal». Il fait signe à une jeune fille longiligne et discrète. «Anta Diongué est notre Miss Sénégal… Miss Sénégal Maths et Sciences Phyisques, classée première de toutes les élèves de 4e au plan national», sourit Sidy.
 
Aujourd'hui ? «C'est la première fois que je vais voler et je passe une étape dans ma vie», confie l'adolescente de 15 ans rêvant d'un avenir aéronautique. Ingénieur, pilote ? «Pilote» murmure-t-elle. Chemise blanche impeccable, pantalon bleu, Mamadou Malik, lui, a déjà passé son BIA, brevet d'initiation aéronautique, et en arbore fièrement un insigne sur la poitrine. Gravité des regards, d'une parole mesurée au vocabulaire studieux… Il lui tarde son tour.

Avec Ladepeche.fr