Connectez-vous S'inscrire
NDARINFO
NDARINFO.COM


Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Saint-Louis: Accusé de semer la division dans le PDS, Ameth Fall Baraya récolte la colère de ses camarades libéraux.

Mercredi 29 Janvier 2014

Ameth Fall Baraya subit la colère de certains de ses frères et sœurs responsables du Pds à Saint-Louis. Face à la presse dimanche, des membres du Comité directeur du Pds et anciens conseillers économiques sociaux ont montré leur désapprobation sur la gestion d’Ameth Fall Baraya.


Diéry Niang (frère de Madické Niang) et Ngoné Thioune sont montés au créneau pour qualifier la gestion de Baraya de sectaire et partisane. «Baraya a été choisi pour diriger le parti à Saint-Louis. Nous ne le contestions pas, mais nous ne sommes pas d’accord de ses pratiques qui divisent, alors que sa mission est de rassembler», a pesté l’ancienne conseillère économique et sociale, Ngoné Thioune. D’après elle, la méthode choisie par Baraya est loin de satisfaire les responsables du Pds et il est opportun de l’arrêter avant qu’il ne soit trop tard.

«Baraya doit respecter les responsables en les associant aux décisions, mais il œuvre en solo», se désole-t-elle. Diéry Niang d’enfoncer le clou. «Il a perdu deux fois la mairie à cause de sa démarche désordonnée, nous réclamons le retour des anciens ministres du Pds, sur le terrain, ignorés par Ameth Fall Baraya», a tonné Diéry Niang.

Djibril Sakho, membre du Comité directeur, d’estimer qu’autour de Baraya, il y a des gens qui s’érigent en donneur de leçons, alors que, naguère, ils avaient pris des positions contraires aux directives du parti. C’est avec ces gens-là que Baraya veut gérer le Pds.

«Ils ne sont pas représentatifs à la base et ils sont en train d’écarter les porteurs de voix au grand détriment du futur candidat du Pds à la mairie de Saint-Louis», renchérit Sakho. Pour lui, «le visage actuel du Pds à Saint-Louis est celui d’un soldat qui va perdre le combat. Nous voulons que Baraya sache raison garder avant qu’il ne soit trop tard.»

24 heures après la sortie des responsables susnommés, hier, c’est au tour de Ndack Loum, présidente de la Fédération des femmes libérales de Saint-Louis, de monter sur ses grands chevaux pour compléter le volet de bois mort envoyé à Baraya.

«Quand Oumar Sarr est venu à Saint-Louis pour installer Baraya, tous les deux sont passés chez moi. Mais c’est avec amertume que nous constatons que Baraya ne sait pas gérer le parti. Il ignore tout le monde. Pis, il a choisi une transhumante pour en faire la responsable des femmes. Je lui rappelle que le parti a certes perdu le pouvoir, mais le Pds demeure et ses instances avec. Si le parti veut opérer à des changements, il faut organiser des renouvellements. Je suis militante du Pds depuis 1974. Je suis la présidente des femmes depuis 1975. Ce n’est pas la légitimité qui me manque. Maintenant, nous demandons à Baraya de se ressaisir parce qu’il ne peut pas gérer le parti à Saint-Louis en se détournant des pionniers. Nous lui exigeons de considérer les pionniers, sans quoi, il lui sera très difficile de mener à bon port le parti. Nous n’avons pas l’intention de transhumer et nous allons, s’il le faut, le contraindre à nous respecter et nous associer dans la gestion, car il n’a pas hérité le Pds de son père.»

Source : Gfm.sn