Saint-Louis du Sénégal - Actualités, Infos et News en direct - NDARINFO

Saint-Louis : Le danger guette les populations de la commune de Démette

C’est un véritable danger qui pèse sur le quotidien des habitants de la commune de Démette, frontalière de la Mauritanie, en région de Saint-Louis. En effet, ces insulaires de l’île à Morphil sont obligés de traverser le fleuve avec des pirogues de fortune et le port du gilet de sauvetage y reste un luxe.

Lundi 9 Octobre 2017 - 22:49

Dans l’Île à Morphil, l’enclavement de la zone a plus d’impact sur le vécu de la population locale. En effet, dans la commune de Démette, les populations qui se ravitaillent chaque jour à Boghé, en Mauritanie, sont obligées d’emprunter des embarcations de fortune sans sécurité car ne portant pas de gilets de sauvetage, à leurs risques et périls, pour faire face à leur besoins vitaux. D’où le cri de cœur de ces insulaires au micro du correspondant de Walfadjri.

« Le problème d’ici c’est l’insécurité à la traversée du fleuve. Nous traversons ce fleuve chaque jour pour nous rendre à Boghé ( Ndlr: Une localité de la Mauritanie, installée sur les rives du fleuve Sénégal), dans le cadre de nos besoins vitaux », a déclaré un insulaire au micro de Walfadjri.
 

De poursuivre : « Chaque jour plus de mille personnes traversent ce fleuve sans aucune sécurité. C’est des enfants, des femmes (certaines enceintes) et des vieux. Nous vivons avec la peur bleue dans le ventre à chaque fois que nous montons sur ces embarcations de fortune qui datent de plusieurs années ».
 

Pour faire face à une telle situation, les populations de Démette exigent la mise en place d’un Bag ou à défaut un pont qui relierait les deux localités, Boghé en Mauritanie et Démette au Sénégal, qui partagent les deux rives du fleuve Sénégal dans cette localité de la capitale du Nord.


« On veut ici un Bag ou au moins un pont, pour nous faciliter la traversée, car avec les pirogues que nous utilisons ici pour les traversées quotidiennes, sont caractérisées par une absence de motorisation et de gilets de sauvetage. Nous demandons à l’Etat du Sénégal, de trouver une solution à ce problème », a indiqué l’insulaire qui s’est livré au micro du correspondant de Walfadjri.



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.