Connectez-vous
NDARINFO.COM

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

25 décès depuis le début de l’épidémie de la Fièvre de la Vallée du Rift

Mercredi 18 Novembre 2020

Le bilan du foyer de la Fièvre de la Vallée du Rift (FVR) au plan humain en Mauritanie entre septembre et octobre 2020 affiche 8 cas, parmi lesquels 7 décès, pour un total de 25 morts depuis le début de l’épidémie, selon les autorités sanitaires du pays et l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), qui a fait le point sur les données actuellement disponibles.

Les districts sanitaires touchés par ces cas confirmés chez les éleveurs sont «Tidjikja et Moudjéria (région du Tagant), Guerou (région de l’Assaba) et Chinguetty (région de l’Adrar).

Le diagnostic a été confirmé par RT-PCR à l’Institut National de Recherche en Santé Publique (INRSP) de Nouakchott. L’âge des patients varient entre 16 et 70 ans, comprenant 7 hommes et une femme.

Les 8 décès sont survenus chez des patients hospitalisés présentant de la fièvre, un syndrome hémorragique et des vomissements. Entre le 4 septembre et le 7 novembre 2020, sur 214 personnes testées à l’INRSP, 75 ont été positives pour la FVR (RT-PCR et sérologie).

Ces cas positifs ont été signalés dans 11 des 15 régions du pays : Brakna, Trarza, Gorgol (à la frontière avec le Sénégal), Adrar, Assaba, Hodh Occidental, Hodh Oriental, Guidimaka (frontière avec le Mali), Nouakchott/Sud, Nouakchott/Ouest et le Tagant. Cette dernière région est la plus touchée avec 38 cas sur un total de 75 dans tout le pays, et 2 zones critiques, Tidjikja et Moudjéria. Jusqu’à présent, un total de 25 décès ont été signalés depuis le début de cette épidémie».

Commentant cette situation, le document à travers lequel ces données ont été fournies, explique que « l’épizootie actuelle qui touche hommes et animaux, est survenue après des pluies abondantes, inhabituelles et prolongées dans les régions à forte densité animale. Ce qui a contribué à la prolifération des vecteurs et la propagation du virus».

LE CALAME

 


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.