Connectez-vous
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

ARRET SUR L’IMPORTATION DE L’OIGNON ET DE LA POMME DE TERRE : Les explications de l’ ARM

Lundi 16 Février 2015

Le jeudi 12 février 2015, a été publié l’arrêt sur l’importation de l’oignon et de la pomme de terre. L’Agence de Régulation des Marchés justifie cette mesure.


L’arrêté sur l’importation de l’oignon et de la pomme, publié le jeudi 12 février, suscite beaucoup de questions. En ce moment, le kilogramme de l’oignon varie entre 350 et 400 F CFA, celui de la pomme de terre est à 300 F CFA. Selon le directeur général de l’Agence de Régulation des Marchés (ARM), Amadou Abdou Sy, joint par EnQuête, cette décision a été prise par l’ensemble des acteurs (commerçants, producteurs, fournisseurs et les services d’encadrement), lors d’une réunion. ‘’L’année passée, la frontière a été fermée durant huit mois : du mois de janvier au 26 août. Depuis cette date, nous avons vu qu’il n’y avait plus d’oignon local dans le marché, on a ouvert l’importation’’, explique le DG.

Après l’ouverture du marché à l’importation, une réunion s’est tenue à la date du 16 novembre, pour essayer de voir comment gérer le marché et permettre aux commerçants importateurs de vendre à un prix adéquat, de supporter leurs charges d’exploitation et de payer leurs fournisseurs. ‘’Cette réunion s’est tenue parce qu’on sentait qu’il y avait beaucoup d’oignons importés dans le marché et que les commerçants eux-mêmes disaient qu’ils étaient en train de vendre à perte’’. Après cette réunion, ‘’nous nous sommes rendu compte qu’en 80 jours d’ouverture du marché, du 26 août au 16 novembre, il y avait 82 000 tonnes d’oignons importés, qui dépassaient le niveau de consommation du Sénégal’’.

Mais, ‘’à la fin du mois, on a eu quelques moments de rupture. Suite à cela, nous avons autorisé l’entrée de 1 843 tonnes qui étaient au port. C’est au sortir de la réunion du 30 décembre qu’il a été autorisé aux 26 commerçants sénégalais d’importer 26 000 tonnes. Ainsi, une autre réunion, tenue le 11 février, a permis d’évaluer l’importation de ces 26 000 tonnes qui devaient sortir au mois de janvier. Il confirme qu’actuellement, le marché est très bien ravitaillé et qu’il y a une entrée timide de l’oignon local, étant donné que la récolte a commencé et que le marché est très bien approvisionné. Selon Amadou Abdou Sy, ‘’l’oignon importé qui est dans le marché, existe en quantité suffisante, d’autant plus que le sac est vendu à 6 500 F CFA’’.

‘’Les prix ne sont pas encore fixés’’

Le Dg de l’ARM se prononce aussi sur une éventuelle hausse des prix. ‘’Nous ne croyons pas qu’il y aura une spéculation sur le prix. Actuellement, on fait confiance aux acteurs. Nous n’avons pas encore fixé le prix, mais vu que le marché est ravitaillé, ça ira.’’ Ainsi, il y a le gel de l’oignon à partir du 14, celui de la pomme de terre à partir du 15. ‘’Près de 110 000 tonnes sont attendues, cette année, de la production locale venant de la SAED et de l’ANIDA, sans compter encore l’apport des Niayes.’’