Connectez-vous
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

AUTOSUFFISANCE EN RIZ : 145 attributaires pour les 2.500 ha du 3PRD. La SAED vante « l’originalité » du projet.

Jeudi 23 Juin 2016

" Avec la réalisation du Projet de Promotion des Partenariats rizicoles dans le Delta du fleuve Sénégal (3prd), ce sont de nouvelles opportunités qwui s’offrent  pour le développement  de l’agriculture  et de l’agro-industrie, secteurs clés  du Plan Sénégal  émergent( Pse) , qui ambitionne la réalisation d’un vaste  programme de transformation économique et sociale devant place notre pays sr la rampe de l’émergence ", a déclaré, jeudi, Samba KANTE, le directeur général de Societe Nationale d'Amenagement et d'Exploitation des Terres du delta, du fleuve Sénégal et des vallées du fleuve Sénégal et de la Falémé ( Saed), en marge d’une assemble générale des attributaires du projet à Ross-Béthio.
 
Cette rencontre coïncide avec le lancement de la phase opérationnelle diu 3PRD et la mise en place d’infrastructures structurantes préalables à son fonctionnement.
 
En rappelant que la vision de ce projet s’inscrit dans la dynamique du Programme de relance et d'accélération de la cadence de l'agriculture sénégalaise (Pracas), M. KANTE note qu’à travers cette innovation agricole, " c’est un nouveau modèle d’aménagement qui a été développé par l’État du Sénégal à travers la SAED ".
 
" Il peut être qualifié de parcelles assainies agricoles. En effet, en plus  du réseau d’irrigation, il y a un  système de drainage, un réseau de circulation et autre électrique, le système de pompage est composé de groupe électropompes individualisés ", a-t-il expliqué, avant d'exhorter les attributaires " à une gestion ainsi qu’une maintenance rigoureuse des investissements consentis, afin d’assurer leur pérennisation et les conditions d’exploitation des terres, pour une prospérité durable de toute cette zone et de celle de tout le pays".
 
Cent-quarante-cinq (145) personnes bénéficient de ces aménagements de 2.500 ha. Un modèle de partenariat public-privé soutenu par l’Agence Française de Développement (Ard), La Banque ouest-africaine de Développement (BOAD), l’Union européenne et l’Etat du Sénégal et qui trouve sa spécificité sur le partage des couts et responsabilités entre les institutions publiques et des producteurs privés. Les aménagements sont à la charge de l’État qui subventionne par ailleurs à près de 7 millions de francs CFA l'hectare.
 
Une meilleure croissance économique du Sénégal est visée par le 3PRD avec le renforcement de la sécurité alimentaire à travers la consolidation d’une filière riz compétitive.
 
 .... Suivez en vidéo, les explications de Samba KANTE, DG de la SAED et les eclairrciments d’Ibrahima NIANE, coordonnateur du projet

NDARINFO.COM