Connectez-vous
NDARINFO.COM

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Affaire Ums : L’Association des juristes africains appelle l’État à adopter une position équilibrée

Lundi 5 Octobre 2020

Informé de l’affaire concernant l’Union des magistrats sénégalais, écrit "L'As", le bureau de l’Association des juristes africains (Aja), sans «chercher à prôner l’avènement d’un gouvernement des juges», lance un appel à l’État du Sénégal, à adopter une « position équilibrée entre l’impératif du respect de l’obligation de réserve qui s’impose au magistrat et la nécessité de garantir la liberté d’expression des animateurs des associations professionnelles ou de la société civile qui participent à la consolidation de l’État de droit ».

Toute organisation citoyenne est en droit, estime l’Aja, de demander à un État de favoriser les conditions permettant de garantir non seulement le respect de la loi, mais également l’indépendance de la justice comme gage d’un État de droit.

 


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.