Connectez-vous
NDARINFO.COM | Les News du Sénégal et de l'Afrique
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Agriculture : Un expert dénonce l'anarchie dans la distribution des pesticides

Mardi 10 Mai 2011

Plus de 30 pour cent des pesticides qui circulent au Sénégal ne sont pas homologués, a révélé lundi à Saint-Louis le chef de la Division législation et quarantaine de la Direction de la protection des végétaux (DPV/WAAPP), Abdoulaye Ndiaye.


Agriculture : Un expert dénonce l'anarchie dans la distribution des pesticides
Plus de 30 pour cent des pesticides qui circulent au Sénégal ne sont pas homologués, a révélé lundi à Saint-Louis le chef de la Division législation et quarantaine de la Direction de la protection des végétaux (DPV/WAAPP), Abdoulaye Ndiaye. S’exprimant à l’occasion de l’ouverture d’un atelier sur les textes législatifs et réglementaires en matière phytosanitaire et qualité des produits agricoles, M. Ndiaye a attiré l’attention des populations sur le danger que représente une telle situation.

A cela viennent s’ajouter ‘’les mauvaises pratiques phytosanitaires dans certaines zones de production, l’insuffisance des postes de contrôle et l’inorganisation du circuit de distribution’’, a-t-il indiqué. Selon lui, le Programme de productivité agricole en Afrique de l’Ouest (PPAO/WAAPP) appuie la DPV pour la vulgarisation et la diffusion des textes législatifs et règlementaire en matière phytosanitaire et qualité, à travers sa composant relative au transfert de technologie en zone de production.

Ainsi, des ateliers du même genre seront organisés à travers d’autres régions du pays en vue de toucher 150 techniciens, des producteurs et leurs organisations de façon à s’orienter vers l’assainissement du secteur. Il s’est félicité toutefois des progrès enregistrés, avec une baisse sensible des cas d’interception des produits agricoles destinés à l’exportation, notamment vers le marché européen.

‘’L’année dernière, un seul cas nous a été notifié’’, a dit M. Ndiaye saluant l’augmentation des exportations horticoles qui sont passés à 40 000 tonnes, sur un objectif de 75 000 tonnes à l’horizon 2015. Quant à l’adjoint au gouverneur chargé des affaires administratives, Mactar Diop, il a salué le partenariat public-privé dans le cadre de ce projet et plaidé pour une bonne pratique agricole afin d’éviter les problèmes sanitaires nés des produits phytosanitaires.

(APS)