Connectez-vous
NDARINFO.COM

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Agriculture : Un expert dénonce l'anarchie dans la distribution des pesticides

Mardi 10 Mai 2011

Plus de 30 pour cent des pesticides qui circulent au Sénégal ne sont pas homologués, a révélé lundi à Saint-Louis le chef de la Division législation et quarantaine de la Direction de la protection des végétaux (DPV/WAAPP), Abdoulaye Ndiaye.


Agriculture : Un expert dénonce l'anarchie dans la distribution des pesticides
Plus de 30 pour cent des pesticides qui circulent au Sénégal ne sont pas homologués, a révélé lundi à Saint-Louis le chef de la Division législation et quarantaine de la Direction de la protection des végétaux (DPV/WAAPP), Abdoulaye Ndiaye. S’exprimant à l’occasion de l’ouverture d’un atelier sur les textes législatifs et réglementaires en matière phytosanitaire et qualité des produits agricoles, M. Ndiaye a attiré l’attention des populations sur le danger que représente une telle situation.

A cela viennent s’ajouter ‘’les mauvaises pratiques phytosanitaires dans certaines zones de production, l’insuffisance des postes de contrôle et l’inorganisation du circuit de distribution’’, a-t-il indiqué. Selon lui, le Programme de productivité agricole en Afrique de l’Ouest (PPAO/WAAPP) appuie la DPV pour la vulgarisation et la diffusion des textes législatifs et règlementaire en matière phytosanitaire et qualité, à travers sa composant relative au transfert de technologie en zone de production.

Ainsi, des ateliers du même genre seront organisés à travers d’autres régions du pays en vue de toucher 150 techniciens, des producteurs et leurs organisations de façon à s’orienter vers l’assainissement du secteur. Il s’est félicité toutefois des progrès enregistrés, avec une baisse sensible des cas d’interception des produits agricoles destinés à l’exportation, notamment vers le marché européen.

‘’L’année dernière, un seul cas nous a été notifié’’, a dit M. Ndiaye saluant l’augmentation des exportations horticoles qui sont passés à 40 000 tonnes, sur un objectif de 75 000 tonnes à l’horizon 2015. Quant à l’adjoint au gouverneur chargé des affaires administratives, Mactar Diop, il a salué le partenariat public-privé dans le cadre de ce projet et plaidé pour une bonne pratique agricole afin d’éviter les problèmes sanitaires nés des produits phytosanitaires.

(APS)


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.