Connectez-vous
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

DÉVELOPPEMENT DE LA FILIÈRE RIZ : l’AECID offre une subvention à la SAED.

Mardi 28 Avril 2015

L’Agence Espagnole de Coopération Internationale pour le Développement, dans sa résolution en date du 29 septembre 2014, va octroyer une subvention de Coopération Internationale à la Société Nationale d’Aménagement et d’Exploitation des Terres du Delta du Fleuve Sénégal et des Vallées du Fleuve Sénégal et de la Falémé (SAED), indique un communiqué transmis à Ndarinfo.com.


DÉVELOPPEMENT DE LA FILIÈRE RIZ : l’AECID offre une subvention à la SAED.
« Une première phase de ce projet a servi à l’installation de 17 magasins de stockage du paddy pour une capacité totale de 10.620 tonnes par l’AECID et ont permis à la région de Saint-Louis d’accroitre sa capacité de 30% du potentiel stockable, estimé à 35.400 tonnes », indique le document qui révèle que « le 29 avril 2015, l’organisation du Comité de Pilotage, marquera le point de départ des activités de la deuxième phase du programme qui poursuit l’objectif de construire 7 autres magasins de stockage dans les départements de Dagana et de Podor ».


Ce projet vise à a augmenté de 4.900 tonnes, la capacité de stockage de la production, correspondant aux 7 magasins supplémentaires à construire. Cela représente un accroissement de 10%, pour une capacité totale de stockage de 40% réalisée par l’AECID en tenant compte des 17 magasins déjà construits lors de la phase pilote.

Les conditions de stockage et de sécurisation du crédit de campagne devront être améliorées alors que l'exécution globale du projet devra durer 18 mois.


Il faut dire que dans cette deuxième phase, la Coopération Espagnole a bien voulu financer la construction des magasins en l’accompagnant d’un volet formation pour meilleure gestion des infrastructures mis à la disposition des populations.


« De plus en plus, le stockage est devenu un service payant. Il faudrait dès à présent former et outiller les populations bénéficiaires à se positionner comme prestataires de services de stockage. Ce qui donnera plus de moyens aux Comités de Gestion qui vont être mis en place, formés et outillés », note le texte qui ajoute que les « magasins seront aussi dotés en équipement adéquat pour assurer la traçabilité et la transparence dans la gestion. Cela concerne l’achat de transpalettes, de bascule et d’humidimètre pour le contrôle qualité ».

Des résultats atteints à la fin du projet, va dépendre la suite de cette collaboration. Un renouvellement des fonds est promis et la SAED œuvrera pour que cette promesse soit une réalité.

NDARINFO