Connectez-vous
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

FABRICATION D’ÉQUIPEMENTS POST-RÉCOLTES DU RIZ : le PADAER et l’ISRA forment près d’une trentaine d’artisans à Saint-Louis

Mardi 28 Mars 2017

En vue de concrétiser la vision du programme de renforcement et d'accélération de la cadence de l'agriculture sénégalaise (PRACAS), de bâtir une agriculture compétitive, diversifiée et durable, le Programme d'Appui au Développement Agricole et à l'Entrepreneuriat Rural (PADAER), appuyé par le service machinisme de l’Institut Sénégalais de Recherches Agricole (ISRA) organise une session de formation spécialisée au bénéfice de près d’une trentaine de constructeurs de la région du Sud-Est.

Cet atelier va permettre aux constructeurs basés à Kédougou Matam, Tambacounda, Kolda et Goudiry, de maitriser la construction des batteuses ASI, des trieuses et des décortiqueuse« ENGLEBERG ». Ces derniers, engagés à former d’autres artisans de leurs localités respectives, ont fait par de leur disposition à accompagner les objectifs d'atteinte de l'autosuffisance en riz, déclinés dans les orientations du Plan Sénégal Emergent ( PSE ).

Il faut noter que ces équipements, simples d’utilisation et fabriqués localement par les artisans, s’intègrent parfaitement dans la consolidation du PRACAS car leur vulgarisation dans les différentes zones de production de riz baissera fortement les pertes post-récoltes qui constituent une des causes principalement des faibles rendements de production Mamadou CAMARA, expert production végétale et mise en Marché du PADAER, a rappelé que les maitres-artisans conviés au séminaire de Saint-Louis avaient bénéficié l’année dernière d’une formation sur les équipements aratoires à Kédougou, en insistant sur l’apport de ce transfert d’expertise dans le développement de la filière riz.

M. CAMARA qui a magnifié le partenariat entre son institution et l’ISRA, souligne la pertinence de cette activité qui favorise une meilleure accessibilité de matériels agricoles aux producteurs de riz.

En effet, ce renforcement des capacités déroulé dans l’enceinte du bloc mécanique du lycée technique André Peytavin, permettra de rendre les technologies disponibles, d’augmenter les revenus des artisans constructeurs, créer des emplois pour la gestion des équipements, et surtout de baisser les pertes post-récoltes du riz.

Papa Madiama DIOP,  machiniste agricole de l’ISRA et point focal de la mécanisation rizicole Sénégal  du CRA de Saint-Louis, a mis l’accent sur l'importance de cette session de capacitation dans le renforcement l’usinage et la transformation de riz de qualité dans la vallée du fleuve.

►►► Suivez, en vidéo, de leurs interventions
 

NDARINFO.COM