Connectez-vous
NDARINFO.COM

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Famara Ibrahima Sagna : «Moi, on ne me manipule pas, personne ne me manipule»

Mercredi 15 Janvier 2020

Famara Ibrahima Sagna : «Moi, on ne me manipule pas, personne ne me manipule»


Le président du comité de pilotage du dialogue national Famara Ibrahima Sagna assure qu’il n’y a "pas de malice" derrière la décision consistant à coopter de nouvelles personnalités devant siéger au sein de cette instance appelée à conduire ces concertations impliquant différents acteurs du pays.

"J’avoue que, ce que je puis témoigner en tant que président (du comité de pilotage du dialogue national), c’est qu’il n’y a pas de malice derrière" cette décision, a-t-il affirmé mardi à l’ouverture de la première réunion du comité de pilotage du dialogue national.

"Personnellement, je suis intervenu auprès du chef de l’Etat pour que l’on augmente les commissions", a indiqué Famara Ibrahima Sagna, en réponse à des membres du comité de pilotage du dialogue national qui ont déploré la "démarche non inclusive" ayant consisté à coopter 40 nouvelles personnalités au sein des différentes commissions.

Selon le président du comité de pilotage du dialogue national, dans ce cadre, trois nouvelles commissions (modernisation de l’Etat et lutte contre la corruption, Décentralisation et territorialisation des politiques publiques et synthèse) sont venues porter à huit le nombre total des commissions.

Famara Ibrahima Sagna indique que sa requête consistant à augmenter le nombre de commissions a été acceptée par le chef de l’Etat, ajoutant avoir aussi demandé l’augmentation du nombre de femmes qui étaient minoritaires au sein du comité de pilotage du dialogue national.

M. Sagna assure en revanche qu’il n’y a aucun calcul politique derrière cette décision. "Si quelqu’un me croit capable de dire la vérité, qu’il accepte ce que je viens de dire". Il a évoqué à ce propos un "désir de réparer une erreur" sans "aucune manipulation"

Le président du comité de pilotage du dialogue national dit avoir "appris à gérer l’équidistance" au cours de sa longue carrière administrative et politique.

"Moi, on ne me manipule pas, personne ne me manipule. J’ai fait 42 ans d’administration, personne ne m’a manipulé et je n’ai manipulé personne. Ce n’est pas après avoir déposé mes bagages (…) que je vais me prêter à des jeux pour gêner Tartempion au profit de Jean. Franchement, croyez-le, s’il y a une erreur, j’assume l’essentiel de l’erreur", a conclu Famara Ibrahima Sagna. (avec APS)
        
               


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.