Connectez-vous
NDARINFO.COM | Les News du Sénégal et de l'Afrique
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Insolite ramadan : Ulcéré par les «tapages» de la mosquée, il tente d’arracher la sonorisation

Vendredi 11 Juillet 2014

On aura tout vu, durant ce mois de Ramadan. Et cette fois-ci, l’affaire est entre un chef de famille et un muezzin. «Lu xew» ? Eh bien ! Comme les Sénégalais sont champions en «Nodou» (appels à la prière) et en diffusion prolongée de Zikr et de sons coraniques, on peut s’attendre à tout.
Selon le « Populaire », un père de famille qui ne supportait plus le son «tapageur» de la mosquée de sa localité a failli provoquer un soulèvement populaire, pour ne pas dire familial.

A Latmingué plus précisément, le vieux M'Baye Sokhna, qui ne pouvait plus supporter la diffusion en continu et en haute tonalité du Coran au beau milieu de la nuit, a semé le désordre dans le village. Ne pouvant plus supporter cette «pollution sonore» qui perturbe son sommeil et celui de ses enfants, le chef de famille, las de s’en plaindre au muezzin pour qu’il baisse le son, a voulu régler l’affaire à sa manière. Mais c’était sans compter avec la détermination du muezzin et de la famille de M'baye Sokhna et de ses souteneurs.

Ainsi, mardi dernier, alors que les fidèles procédaient à la prière de la mi-journée, le fils de M'aye Sokhna a fait irruption dans la mosquée pour arracher le micro de la main du muezzin. Une situation qui a ulcéré les fidèles qui s’en sont pris au jeune homme. Et n’eût été l’intervention de l’imam de la mosquée, les choses allaient être pires. Et pour trouver une solution à l’amiable, les habitants de la localité ont orienté les haut-parleurs de la mosquée dans un sens opposé à la maison du Vieux Sokhna. Aux dernières nouvelles, on signale que l’affaire a atterri sur la table du Commandant de la gendarmerie et qu’une plainte est déposée contre Mr. Sokhna.

Dakaractu