Connectez-vous
NDARINFO.COM

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

L’ARMP exhibe les cafards de Pape Gorgui Ndong

Jeudi 10 Décembre 2020

L’attribution de certains marchés à des entreprises n’a pas été faite dans les règles de l’art au ministère de la Jeunesse, de la Construction citoyenne et de la Promotion du volontariat, en 2018. Remplacé par Néné Fatoumata Tall à la tête du ministère de la Jeunesse, Pape Gorgui Ndong s’est illustré par une gestion peu orthodoxe lors de son passage dans ce département. Le rapport de l’Autorité de Régulation des Marchés Publics du Sénégal (Armp) rendu public hier révèle qu’en 2018, des marchés ont été attribués à des sociétés qui n’étaient pas spécialisées dans le domaine.


L’ARMP exhibe les cafards de Pape Gorgui Ndong
L’attribution de certains marchés à des entreprises n’a pas été faite dans les règles de l’art au ministère de la Jeunesse, de la Construction citoyenne et de la Promotion du volontariat, en 2018, lorsque Pape Gorgui Ndong était à la tête de ce département. C’est ce que révèle l’Autorité de Régulation des Marchés Publics du Sénégal (Armp) dans le rapport 2018- 2019 qu’elle a rendu public hier.

Selon Saer Niang et ses collaborateurs, un marché d’«acquisition de jeux de maillots de football, ballons de football, trophées et blousons» de 14.372.400 FCFA a été attribué à la Compagnie africaine pour le Développement (CAD) Sarl qui exerce dans le secteur de «prestations de services» et qui a pour objet social «les études et travaux techniques». Un autre marché pour l’acquisition de fournitures de bureau pour la somme de 3.499.880 FCFA a été attribué à TIWA Suarl, une société à capital de 1 million de francs CFA, qui exerce dans le secteur d’activité de BTP et qui a pour objet social «Génie Civil ; construction, bâtiment, gestion immobilière (achat et vente d’immeubles, location et gérance, promotion immobilière, courtage, confection, restaurant, organisations de manifestations diverses». «Le Poly Services a été attributaire des marchés d’entretien et réparation de mobilier de bureau : 2 498 650 FCFA et de fourniture de consommables informatiques : 1 393 875 FCFA, alors qu’il est spécialisé en ‘’Etudes et Prestations de services’’», renseignent les gendarmes des marchés publics.

D’après toujours le rapport, un marché pour l’entretien et la maintenance de bâtiment estimé à 2.999.560 FCFA a été attribué à l’entreprise «Keur Cheikh Ibra» qui fait «Prestations de services – Mécanique générale-Transport-Service informatique-Import-export Evènement-Commerce de marchandises diverses». D’après le document, deux marchés spécifiques n’ont pas respecté les diligences requises en la matière. «Entretiens et réparations de véhicules : 8.395.000 FCFA» est un marché de clientèle qui n’a pas été soumis à l’avis de la DCMP, en violation des dispositions de l’article 141.a du code des marchés publics. ‘’Réalisation d’une étude de géo-localisation, le dynamisme, la typologie, le travail en réseau et les contraintes des associations dans le département de Rufisque : 13 924 000 FCFA’’ est un marché de prestations intellectuelles dont les dispositions spécifiques à leurs procédures de passation édictées par l’article 80 alinéas d, e, f, g, n’ont pas été mises en œuvre», constatent Saer Niang et ses collaborateurs.

Ils soulignent également qu’en 2018, un marché d’«entretien et maintenance bâtiment» de 1.500.000 et deux autres, d’«achat de matériel et produit de collation» de 1.499.780 et d’ «achat de consommables informatiques de 1.999.746, ont été attribués à l’entreprise TIWA Suarl, spécialisée en BTP.

L'AS
 


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.