Connectez-vous
NDARINFO.COM

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

LA BRÈCHE « ÉTRANGLE » LE PARC NATIONAL DE LA LANGUE DE BARBARIE : les acteurs en synergie pour sauver l’écosystème.

Lundi 30 Mars 2015

Dans l’optique d’élaborer un programme d’actions prioritaires de sauvegarde du Parc National de la Langue de Barbarie (PNLB), plusieurs représentants de la société civile, de la Commune de Ndiébène Gandiol, des chefs de service régionaux et autorités en charge de la protection de l’environnement, prennent part à un atelier de réflexion, initié la Direction des Parcs Nationaux.


LA BRÈCHE « ÉTRANGLE » LE PARC NATIONAL DE LA LANGUE DE BARBARIE : les acteurs en synergie pour sauver l’écosystème.
 
 Cette rencontre de deux jours impulse une synergie collective des différents partenaires pour dégager des orientations pertinentes pouvant permettre de sauvegarder les richesses de cette biodiversité spéciale en danger.
 
« L’écosystème de la Langue de barbarie est menacé », signale le Colonel Souley NDIAYE, directeur Parc et Réserves, indiquant que des travaux importants ont été entamés pour sauver les ilots d’oiseaux. « Des gabions ont été installés pour relever le niveau des zones de nidification », a-t-il ajouté.
 
L’augmentation des surfaces marines rétrécit les sites de nidification des oiseaux marins, au grand dam des quatre (04) espèces de tortues qui se reproduisent la plage du Parc. « Si l’écosystème disparait avec cette brèche, c’est tout le PNLB qui est menacé », a ajouté le Colonel NDIAYE qui salue le volontarisme des écogardes de Gandiol.
 
Le programme en construction sera soumis à la pratique du comité d’orientation et devra permettre, dans une démarche inclusive, d’actualiser le plan d’aménagement et de gestion du Parc, dans un contexte où cet écosystème fragile fait face aux multiples menaces provoquées par l’ouverture du Canal de délestage en 2003.
 
« Nous  voulons créer une redynamisation des organes de décision et de gestion du PNLB», a assuré le directeur des Parcs expliquant que la rencontre du comité d’orientation tenue dimanche à l’issue d’échanges avec les populations à la base, va entériner les différentes recommandations et suggestions formulées par ces dernières et donner des réponses précise aux questions posées.
 
Situé à l’extrémité de l’estuaire du fleuve Sénégal, le PNLB créé en 1976, s’étend sur 17 km, entre le phare de Gandiol au nord et l’ancienne embouchure.
 
Suivons en vidéo, les explications du Colonel Souley NDIAYE

Quelques images de la session du lundi ...

IMG_8097
  • IMG_8097
  • IMG_8096
  • IMG_8089
  • IMG_8083
  • IMG_8068

IMG_8061
  • IMG_8061
  • IMG_8059
  • IMG_8052
  • IMG_8051
NDARINFO.COM


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.