Connectez-vous
Saint-Louis du Sénégal
NDARINFO.COM NDARINFO.COM
NDARINFO.COM

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

La nomination de Amadou Bâ sur fond de passe d’armes entre Macky Sall-Daouda Diallo, la note confidentielle sur l’argentier Amadou Moustapha Bâ

Mardi 20 Septembre 2022

La journée du 17 septembre 2022 a été longue, laborieuse et houleuse dans le bureau du Président Macky Sall. Pour les besoins de la cooptation du Sherpa gouvernemental et des ministres. Alors que l'on s'y attendait pas, après un engagement du délai de rigueur, les tractations ont été difficiles. Selon des câbles du Palais parvenus en exclusivité à "Confidentiel Afrique", le nouvel attelage gouvernemental accouché au forceps, n'a pas fini de livrer tous ses secrets. De la note confidentielle sur l'état de santé du nouveau patron de la Tour Peytavin, Amadou Moustapha Bâ alias Bosquet à la passe d'armes entre Abdoulaye Daouda Diallo et le Président Macky Sall et le veto de Moustapha Niasse sur le choix du remplaçant de l'ex-ministre du Tourisme, "Confidentiel Afrique" revient en détails croustillants sur plus de 8 heures de surchauffe.


La nomination de Amadou Bâ sur fond de passe d’armes entre Macky Sall-Daouda Diallo, la note confidentielle sur l’argentier Amadou Moustapha Bâ
Surpris par sa convocation inopinée au palais présidentiel tôt ce samedi matin, mine visiblement déboussolée, le Sherpa Amadou Bâ ne s’attendait pas à sa nomination la veille. Sur place, il apprit la décision du Chef de faire de lui son 4e Premier ministre, depuis l’avènement de Macky Sall au pouvoir en 2012. Toutefois, les choses n’ont pas été si faciles pour le casting final.

Selon des informations crédibles exclusives en possession de "Confidentiel Afrique", une trentaine de minutes après la nomination officielle de Amadou Bâ comme Premier ministre, rendue publique, le Chef de l’État a câblé le ministre des Finances, Abdoulaye Daouda Diallo, pour lui dire que le Sherpa Amadou Bâ le gardera dans l’attelage sur son instruction. Notre source de glisser que l’ancien argentier Daouda Diallo s’est permis de répliquer sur un ton ferme au Président, en ces termes : » Avec tout le respect et la fraternité qui nous lient, je ne compte pas rester dans cet attelage. Vous savez bien les raisons ».



Le locataire du palais Roume calme les ardeurs et tente de revenir à la charge: » Tu resteras à mes côtés de toutes les mille manières, en gardant ce ministère ». Abdoulaye Daouda Diallo campe sur sa position. Le Président Sall le rappelle et lui demande de monter au Palais présidentiel. Changement de casting. À défaut d’y rester dans l’attelage gouvernemental du Sherpa Amadou Bâ, le Président Macky Sall lui trouve un point de chute, celui du strapontin Directeur de cabinet à la présidence de la République avec titre de Ministre d’État. Les lignes de clivages sont arrondies. L’ex-argentier Abdoulaye Daouda Diallo fléchit pour ne pas indisposer le Président, visiblement agacé par cette situation.

Ce dernier lui demande qu’il comptait poursuivre les discussions avec lui après la publication officielle définitive du gouvernement. Une autre information de taille qui a fuité et parvenue à "Confidentiel Afrique" est cette note confidentielle des services secrets sur l’état de santé du tout nouveau ministre des Finances, Amadou Moustapha Bâ alias « Bosquet », le remplaçant de Abdoulaye Daouda Diallo. Son nom avait été retenu parmi les potentiels prétendants au si convoité fauteuil de Premier ministre. Les cartes ont vite changé, suite à la lecture des fiches secrètes par le Président Sall. L’actuel argentier est réputé un boy inoxydable du Premier ministre Amadou Bâ. Lui et le tandem Mayacine Camara et le défunt Pierre Ndiaye. Ils sont les trois mousquetaires du dispositif Plan Sénégal Émergent à la Tour Peytavin.

Une source anonyme autorisée a confié à "Confidentiel Afrique" que l’on a évité le clash ou le fiasco, en retenant Abdoulaye Daouda Diallo dans le premier pré-carré présidentiel. Son départ du dispositif sonnait comme un aveu de débâcle pour la mouvance présidentielle. Le Maire de la commune de Boké Dialloubé, marque ainsi une différence par rapport aux autres ministres et montre son «indépendance » par rapport au Premier ministre. Un compromis voire une autre compromission a été ainsi trouvée. Abdoulaye Daouda Diallo fait « contre mauvaise fortune, bon cœur ». Lui qui fait partie du cercle restreint de Macky Sall, attend son heure avec une pilule sous la gorge, difficilement contenue. « Tout peut arriver durant ces 15 mois d’activités gouvernementales entre les deux fortes têtes », glisse notre source.

Autre révélation goupillée par "Confidentiel Afrique" est le choix du quota de l’Alliance des Forces de Progrès. La position de Moustapha Niasse a électrocuté Alioune Sarr ministre du Tourisme. Le Président Macky Sall misait sur deux jockers que sont: Alioune Sarr et Mbaye Dione, le maire de Ngoudiane et patron d’une institution financière de la place. Le poids de Moustapha Niasse a, au finish, pesé sur le choix de Pape Sagna Mbaye, réputé proche de l’ancien président de l’Assemblée nationale, pour s’adjuger le fauteuil de ministre de la Pêche.

C’est la guerre de succession du Patriarche qui est désormais déclenchée avec la cooptation de Pape Sagna Mbaye, qui aura entre ses mains l’armure et des ressources financières substantielles pour s’imposer face aux prétentions de l’ancien ministre Alioune Sarr et le banquier Mbaye Dione.

Confidentiel Afrique