Connectez-vous
NDARINFO.COM
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Le Sénégal & l’UE boostent les initiatives de la diaspora

Mardi 24 Octobre 2017

Un projet d’une valeur de 9 Milliards de Franc CFA et pour une durée de 4 ans a été signé entre l’Etat du Sénégal, l’Union Européenne et l’Agence Française de Développement (AFD) pour le cofinancement et les initiatives de la diaspora, en faveur du développement du Sénégal.


C’est à Paris lors du séminaire intergouvernemental Sénégal-France le jeudi 19 octobre dernier, que la cérémonie de signature du projet pour le cofinancement les initiatives de la diaspora s’est déroulée. Durant ce séminaire, les parties ont voulu régler une question qui reste encore d’actualité, à savoir une meilleure  gestion et organisation  des flux migratoires.
 
Ce partenariat verra le cofinancement de plusieurs projets dans différents secteurs activités, dont le but sera de valoriser les ressources techniques et financières de la diaspora pour le développement des territoires d’origines.
 
A ce sujet, le ministre de l’Economie des Finances Amadou Bâ a déclaré :  « ce cofinancement portera sur 150 projets de développement pour répondre aux besoins des territoires dans les secteurs de l’agriculture, de l’éducation, de la santé ou encore de l’accès à l’eau potable. 
 
Toujours selon le ministre de l’Economie, ce cofinancement permettra également l’accompagnement de 300 entreprises et le déploiement de services et outils financiers nécessaires au développement, ainsi qu’au moins 100 missions d’experts.
 
Pour  le Directeur Général de l’AFD, Rémy Rioux  le projet vient répondre aux grandes questions de l’heure: Les enjeux de mobilité entre l’Europe et l’Afrique.
 
« le projet permet de placer les nouvelles compétences migration et gouvernance transférées à l’AFD au cœur des nouveaux enjeux de mobilité qui lient l’Europe à l’Afrique, et agit de manière équilibrée pour faire des migrations un facteur de développement des territoires tout en luttant contre les causes des migrations contraintes » a dit Rémy Rioux.
 
Il faut dire que le projet prendra les contributions au développement des diasporas installées en Italie, en France, Espagne et Belgique pour le développement des régions excentrées du Sénégal (Tambacounda, Kédougou, Kolda, Sédhiou, Ziguinchor, Saint-Louis et Matam), mais également la création d’entreprises. Et sera mis en œuvre par la cellule du Programme d’Appui aux Initiatives de Solidarité pour le Développement (PAIS) au sein de la Direction de la coopération technique (secrétaire général de la Présidence de la République du Sénégal), l’Agence de Développement et d’Encadrement des Petites et Moyennes Entreprises (ADEPME) et la Direction Général des Sénégalais de l’extérieur (DGSE).

Reussirbusiness.com