Connectez-vous
NDARINFO.COM

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Les femmes ne détiennent que 13% des terres agricoles

Vendredi 18 Septembre 2020

Les femmes ne détiennent que 13% des terres agricoles

D’après l’Institut panafricain pour la citoyenneté, les consommateurs et le développement (CICODEV), les femmes ne détiennent que 13% de la superficie des terres agricoles pluviales, et la situation est pire en culture irriguée. Dans la vallée du fleuve Sénégal, par exemple, seulement un quota de 10% est alloué de manière non formelle c’est-à-dire en dehors de toute législation à des groupements, a conclu l’étude.
 

Laquelle, menée de concert avec la Coalition internationale pour l’accès à la terre, entre autres partenaires, a appelé les décideurs africains et autres acteurs du foncier à veiller à l’égalité des droits fonciers pour les femmes et la sécurité de la tenue foncière pour les communautés dans un contexte marqué par "un appétit foncier grandissant des investisseurs", rapporte LeQuotidien.
 

Sur les colonnes du journal, Amadou Kanouté, Directeur exécutif de la CICODE, et Compagnie ont également insisté sur le suivi-évaluation comme une condition substantielle dans les processus d’amélioration des politiques, lois et programmes fonciers.

Arguant que "la société civile africaine a tout intérêt à relever le défi de l’effectivité des politiques et programmes fonciers car, le continent africain dispose entre 50 et 60% des terres arables de la planète.

Il compte également 60% des terres arables non encore exploitées du monde. Ce qui pousse à affirmer que le continent détiendrait la clé de la sécurité alimentaire mondiale".

 

 

 


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.