Connectez-vous
NDARINFO.COM

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Massacre sauvage des requins-marteaux à Saint-Louis, Ornithondar sonne l'alerte

Samedi 23 Juillet 2011

Massacre sauvage des requins-marteaux à Saint-Louis, Ornithondar sonne l'alerte
L’Ornithondar est monté au créneau pour décrier le massacre des « centaines de requins-marteaux halicornes (sphyrna lewini, scalloped hammerhead) débités, séchés et rangés au carré sur des palettes, à Sal-Sal, entre les dernières bâtisses du quartier de Goxuumbacc et les filaos frontaliers de la Mauritanie.
D es ailerons, de têtes et autres chairs de ces requins sont transformés en « tambadiang », nom local donné à ce poisson séché, puis transportés et la Casamance, la Gambie, le Ghana et même vers la Chine populaire.

Un commerce juteux toujours en expansion et qui expose dangereusement cet espèce marine à un réel danger de disparition.
Une question qui sera soulevée lors d’un colloque qui s'ouvre ce lundi à Dakar et qui se penchera notamment sur le triste sort des requins d'Afrique occidentale.

Cheikh Saad Bou Seye


Réagissez ! Vos commentaires nous intéressent. Cliquez ici !

1.Posté par Ed le 27/07/2011 14:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
http://ornithondar.blogspot.com/

2.Posté par Frédéric Bacuez le 20/08/2011 16:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Merci Ed...
F.B., pour Ornithondar...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.