Connectez-vous
NDARINFO.COM | Les News du Sénégal et de l'Afrique
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Meurtre de l’étudiant Bassirou Faye : Ces preuves qui accablent le sous-officier Ton Wally

Jeudi 16 Octobre 2014

Le policier Tombon Wally est désigné comme le meurtrier présumé de l’étudiant, Bassirou Faye. Selon «Libération», il était en instance d’affectation après avoir terminé sa formation à l’Ecole nationale de police où il a décroché le grade de sous-officier. Il avait obtenu un congé, le temps d’être affecté dans un commissariat.


Meurtre de l’étudiant Bassirou Faye : Ces preuves qui accablent le sous-officier Ton Wally
Curieusement, le jour de la mort de Bassirou Faye, il a intégré le dispositif policier dépêché au campus à l’insu du Commandant d’unité. Devant les enquêteurs de la Division des investigations criminelles (Dic), il a déclaré qu’il était venu en renfort aux «boys» qui avaient en face d’eux une horde d’étudiants déchaînés.

L’arme qu’il a utilisée appartient à la police et Tombon ne l’a pas rendue lorsqu’il a quitté le Groupement mobile d’intervention où il servait avant de rejoindre l’Ecole nationale de police. Aussi, les enquêteurs ont pu constater que Tombon avait neuf balles qu’il a dérobées d’un de ses collègues. Toutes choses qui l’accablent, poussant le Procureur à ordonner son arrestation et son incarcération pour le meurtre de l’étudiant Bassirou Faye, tué le 14 août dernier à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (Ucad).

Le Procureur déclare que dans les 48 heures ou 96 heures, il sera présenté à un juge d’instruction. Il devrait, dit-il, être jugé devant un tribunal de droit commun et pas un tribunal militaire parce qu’il n’a pas commis une infraction militaire.
Seneweb