Connectez-vous
NDARINFO.COM | Les News du Sénégal et de l'Afrique
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Réaction de la Dirpa : « Les pêcheurs posent des actes de défiance manifestes à l’action de la force publique »

Vendredi 30 Mai 2014

La Direction de l’information et des relations publiques des armées (Dirpa) est complètement indignée par les évènements de Thiaroye sur mer. Dans un communiqué, la Dirpa a relaté l’origine de cette manifestation : «Suite à une information en provenance des populations de Gorée, reçue le mardi 27 mai et relative à la présence de filets mono-filaments dans la zone interdite», une patrouille a été dépêchée sur les lieux.

«A cause de l’inaccessibilité de cette partie rocheuse, une petite embarcation été déployée pour procéder à la récupération des filets avec, à bord, une équipe composée d’agents de la Direction de la protection et de la surveillance des pêches et d’un matelot de la Marine nationale», informe la Dirpa.

Sur place, la résistance s’organise. A en croire la Dirpa, «en réaction à cette initiative, douze pirogues transportant des pêcheurs armés d’armes blanches ont chargé ces éléments et les ont amenés à Thiaroye, ligotés, battus et maltraités. Ils n’ont pu échapper des mains de leurs ravisseurs qu’à la plage de Thiaroye avec des blessures multiples». Le lendemain, explique la Dirpa, les agents qui étaient partis récupérer les matériels interdits ont «été encore chargés par des pêcheurs survoltés, armés d’ancre de pirogue». Pis, «un gendarme a été projeté à l’eau et n’a dû son salut que grâce aux tirs de sommation des fusiliers marins commandos».

Au final, poursuit le communiqué de la Dirpa, un pêcheur a été interpellé et mis à la disposition de la gendarmerie et «un autre s’est retrouvé avec des contusions» après une bagarre au corps à corps «engagé contre un marin commando». «Cet incident met en exergue le risque encouru par les éléments de la Marine et de la Dpsp face à des pêcheurs artisanaux qui ne respectent pas les règles élémentaires de préservation de la ressource halieutique et posent des actes de défiance manifestes à l’action de la force publique», regrette la Dirpa.

Par Le Quotidien