Connectez-vous
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Saint-Louis : ces défis qui pèsent sur les agro-industriels de la vallée

Vendredi 28 Avril 2017

L’agro-industrie constitue un maillon essentiel dans le développement d’une agriculture nouvelle et porteuse de croissance. En effet, plusieurs sociétés se sont installées dans la région et apportent une plus-value réelle dans la création d’emplois mais aussi de la valeur ajoutée.


Ces sociétés sont entre autres CSS, GDS, SCL, CASL, SEN INDIA, SOCAS, SENHUILE, VITTAL, WAF. Ces dernières ont contribués en 2015 à hauteur de 3 280 tonnes de riz, 135 000 tonnes de sucre, 45 350 tonnes de fruits et légumes, 11 000 tonnes de tomate, 1 972 tonnes de maïs et 240 tonnes de pomme de terre.

En plus de cette production, les entreprises affiliées à l’Association Vallagri ont permis de donner de l’emploi à plus de 15 000 hommes et femmes. Ces derniers sont formés aux techniques de pointe de la production. Une dotation de compétence est aussi faite en amont et le transfert est assuré par le personnel souvent issu du milieu agricole.

Avec une masse salariale dépassant les 3 milliards de FCFA, ces entreprises contribuent à relever le pouvoir d’achat des ménages et à augmenter le chiffre d’affaires des commerçants locaux. En dehors de ces emplois directs, d’autres emplois se créent autour de ces entreprises.

Aussi, les entreprises agro-industrielles de Vallagri donnent des quantités importantes des résidus de leurs cultures aux éleveurs.

Cependant, il serait important de noter le manque de transfert de compétences. En effet, malgré la présence de ces sociétés qui font des produits aptes à l’exportation, les agriculteurs locaux peinent toujours à faire des produits de qualité. Une collaboration étroite entre ces sociétés et les populations locales doit être envisagée afin d’améliorer la production.
 
NDARINFO.COM