Connectez-vous
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Transformation agroalimentaire : Des équipements à 20 groupements de femmes de Saint-Louis et Dagana

Mardi 23 Mai 2017

Le Coordonnateur du projet « Apprentissage pour le Développement des Territoires Ruraux » (Adeter), Mamadou Moustapha Fall, a remis des lots importants d’équipements de transformation agroalimentaire et de protection individuelle aux responsables de groupements de promotion féminine (Gpf) des départements de Saint-Louis et Dagana.


C’était en présence de l’inspecteur d’Académie de Saint-Louis, du secrétaire général de la Chambre de commerce, de la directrice du Centre de formation professionnelle (Cfp) et de plusieurs autres partenaires. En prélude à cette cérémonie, Adeter a mis à la disposition de chaqueGpf une tonne de mil ou de riz. M. Fall a ainsi saisi cette occasion pour rappeler qu’Adeter est un projet de trois ans (2014/2017) financé par l’Agence française de développement (Afd).

Il est mis en œuvre par le Gret (Groupe de recherches et d’échanges technologiques) en partenariat avec Enda Graf Sahel au Sénégal. Il a pour objectif de valoriser le potentiel de l’économie rurale en vue de lutter contre la pauvreté, de contribuer à la sécurité alimentaire et d’améliorer les conditions de vie au Sénégal.


Pour atteindre cet objectif, a-t-il précisé, les acteurs régionaux se sont organisés autour d’organes locaux de concertation pour piloter l’identification, la conception et la mise en œuvre des formations par apprentissage, d’une part, et préparer les appui-conseils à apporter aux Gie de femmes transformatrices de produits agroalimentaires, d’autre part.


Il s’agit de la Commission de concertation opérationnelle pour la formation par apprentissage (Cocop/Fpa) et de la Commission de concertation opérationnelle pour l’appui-conseil aux Gie (Cocop/Gie). Ces Gpf appuyés par Adeter sont suivis par les conseillères en promotion féminine de la Saed. L’équipe du projet, en rapport avec un consultant chargé d’accompagner ces conseillères de la Saed, a réalisé le bilan de compétences de ces dernières, en identifiant leurs besoins en renforcement.


L’Adeter, a-t-il poursuivi, a également procédé au diagnostic approfondi de ces Gpf bénéficiaires du projet, élaboré les plans de renforcement de capacités des conseillères de la Saed et des Gpf, en les formant aux techniques de gestion des micro-entreprises, en dynamique organisationnelle, etc.

LE SOLEIL