Connectez-vous
NDARINFO.COM

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Alliance Khalifa SALL/Ousmane SONKO, Flou sur le 3e mandat, Gestion de Mansour FAYE, GIE « Diapalé Ndaw yi » : Abba MBAYE sans détours (vidéo)

Dimanche 10 Janvier 2021

Le secrétaire général du mouvement Eleg Ci Biir est l’invité du numéro III de votre émission « Sans détours ». Abba MBAYE éclaire le flou qui entoure la question du troisième mandat en indiquant des modalités d’union entre forces de l’opposition au Sénégal. Le membre de la cellule de communication de Takhawu Senegal explique le rapprochement entre Khalifa SALL et Ousmane SONKO et les perspectives politiques qui peuvent en jaillir. Le jeune socialiste ne manque pas d’apprécier la gestion de la ville sous le magistère de Mansour FAYE en livrant son opinion sur le houleux débat relatif à la dénomination des rues de NDAR. De la mise en place du GIE « Diapalé Ndaw yi » aux remous provoqués par la levée de fonds du PASTEF en passant par les incertitudes du dialogue national, Abba MBAYE se livre sur NDARINFO, sans ambages. Regardez !



 

 
 


Réagissez ! Vos commentaires nous intéressent. Cliquez ici !

1.Posté par Ndiaye Tacko le 05/02/2021 09:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Plainte contre le leader de Pastef : Ousmane Sonko accusé de viols et de menaces de mort
Par
Maimouna SANÉ
SENEGO
05/02/2021 à 8:28
Ousmane Sonko, le leader de Pastef les Patriotes, ferait l’objet d’une plainte de la part d’une certaine A. Sarr, âgée d’une vingtaine d’années. Cette dernière qui a saisi le Commandant de la Section Recherches de la Gendarmerie de Colobane, le 2 février dernier, accuse le Patriote de l’avoir violée et menacée de mort, lit-on dans Les Echos.
Sonko nie, la dame persiste
Joint au téléphone par nos confrères des « Echos », Ousmane Sonko dit n’avoir été informé d’aucune plainte à son encontre, ni par huissier ni par assignation, ni par signification. Mais selon nos sources, la dame A. Sarr, qui travaille dans un salon de massage sis à Sacré-Coeur 3, a été longuement auditionnée, à deux reprises, par les enquêteurs de la Section Recherches, de même que la propriétaire du salon.
Des faveurs sexuelles après chaque massage, selon la victime
Mieux, elle a été envoyée chez un spécialiste pour des prélèvements. Dans sa plainte, la dame affirme que Sonko se présente régulièrement en qualité de client pour des séances de massage, mais à la fin, il exige toujours des faveurs sexuelles. Elle poursuit que devant son refus d’assouvir ses pulsions, le leader de Pastef l’a étranglée et contrainte à avoir des rapports sexuels avec lui, informe Les Echos.
Les “supposées menaces” de Sonko
Confuse, et prise de honte, elle a indiqué avoir gardé le silence sur cet acte, espérant que cela ne se reproduirait pas. « Mal m’en a pris, puisqu’il revient régulièrement et me contraint d’avoir des relations sexuelles avec lui, sous la menace de me faire disparaître de la surface de la terre compte tenu de sa toute puissance et de sa position dans le pays », écrit la dame relayée par Les Echos.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.