Connectez-vous
NDARINFO.COM

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Changement du nom des rues : Enfin, un maire engage la réflexion

Dimanche 21 Juin 2020

Le maire de Dakar-Plateau, la commune abritant le centre-ville de Dakar, annonce qu'il va engager des réflexions sur le changement des rues qui portent pour la plupart des noms de colons et de figures historiques françaises. Il a fait son annonce sur sa page Facebook samedi soir.


Cette annonce survient à un moment où à travers le monde plusieurs statues de personnages historiques accusés de racisme sont déboulonnées ou vandalisées.

Ndarinfo avec Bbc
 


Réagissez ! Vos commentaires nous intéressent. Cliquez ici !

1.Posté par Abdallah OULD KHALIFA le 22/06/2020 03:27 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C''est une idée géniale !!!il é tait plus que temps de tirer un trait sur cette période sombre de nôtre histoire et d''enseigner aux générations présentes et futures les horreurs de l''esclavage et du passé colonial.En 2020 il etait urgent d''effacer la

2.Posté par Simon GOLDBERG le 22/06/2020 13:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il est grand temps de réagir; cela n'a que trop duré!
Comme l'explique le collectif belge "mémoire décoloniale", il est important d'informer et d'éduquer en prenant appui sur les monuments et plaques de rues installés sur la voie publique.
Qu'il s'agisse de Léopold II en Belgique ou de Faidherbe à Saint-Louis du Sénégal, les crimes commis doivent être expliqués au grand public; aussi, un retrait de leurs statues dans les musées priverait les passants d'une opportunité d'éducation populaire.
Au Cap Vert, on observe sur la place principale de Praïa deux statues triomphales de colonisateurs portugais, avec leurs grades militaires. A cent mètres de là se cache le petit musée Amilcar Cabral. Pensez-vous que le visiteur non-averti paiera une entrée au musée pour édifier sa conscience? Non, ce qu'il faut, c'est installer des panneaux rectificatifs devant les statues, qui expliqueront aux passants la continuité de l'île de Santiago, de la période esclavagiste à la période coloniale, ainsi que la lutte de libération conduite par Amilcar Cabral.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.