Connectez-vous
NDARINFO.COM

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Djiby Seydi démissionne de la magistrature

Mercredi 20 Mai 2020

Djiby Seydi démissionne de la magistrature

A 44 ans, le premier fils de Kolda à devenir magistrat démissionne de la magistrature après quinze ans de service.

Brillant juge de siège très bien apprécié par ses collègues, Djiby Seydi ne devrait pas s’éloigner du temple de Thémis, puisque «L’As» a appris qu’il va rejoindre le barreau et s’approcher davantage des populations du Fouladou qu’il entend faire bénéficier de son expertise.

D’ailleurs, selon certaines indiscrétions, il pourrait même s’engager en politique à Kolda où il dispose d’une base affective inestimable. Va-t-il franchir le Rubicon politique ? En faveur de qui ? En tout cas, désormais, il n’est plus soumis à une quelconque obligation de réserve. Cerise sur le gâteau, il jouit d’une bonne aura certaine auprès des jeunes. Wait and see.


 

D’autres démissions en vue 


En bisbilles avec la hiérarchie depuis fort longtemps, Amadou Dionwar Soumaré déchire sa robe de juge et tourne le dos définitivement à la magistrature. Hier, le Csm a acté sa démission en même temps que celle de Djiby Seydi. Pour Ads, ce n’est nullement une surprise puisqu’il avait même saisi la cour suprême contre l’injustice et l’ostracisme dont il dit faire l’objet.

Son recours ayant été bloqué par la haute cour, il a demandé une mise en disponibilité de deux avant de démissionner formellement. Ami et de la même promotion que le juge Ibrahima H Dème, il abhorre l’injustice.

Il s’était offusqué contre la nomination d’un juge, Makha Barry, moins ancien que lui à un poste supérieur, en violation du principe en cours dans la magistrature. Après sa protestation, il a été affecté à l’intérieur du pays ; ce qu’il avait appréhendé comme une sanction. Depuis lors, il ne cessait de dénoncer les errements de la justice et en avait ras-le-bol. Il était rare de voir des magistrats démissionner mais apparemment, d’autres vont suivre.

D’après des sources de «L’As », les magistrats sont même en train de perdre l’essence de leur existence : le pouvoir du juge que confisque progressivement la chancellerie.

Dakarmatin


 



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.