Connectez-vous S'inscrire
NDARINFO
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

EMPESTÉES PAR LE DÉPOTOIR ORDURES SAUVAGE DE LA DIGUE : LES POPULATIONS DE PIKINE en rage, sonnent la révolte (Vidéo)

Dimanche 30 Août 2015

Les riverains de la digue ont manifesté leur colère ce matin à travers une marche de contestations à l’intérieur du quartier, suivie d’un sit-in sur les dépotoirs d’ordures devenu un terreau d’insalubrité. Le collectif qui très dépités par « l’immobilisme » des autorités face « un problème de santé publique » lance l’assaut pour alerter l’opinion nationale sur la situation.

« Depuis plus de deux ans, nous vivons ce calvaire. Nous ne nous voulons pas ce dépotoir sauvage dans ce quartier et nous exigeons son nettoiement immédiat. Toutes les démarches que nous avons entreprises pour pousser la Commune à l’action, sont restées vaines », a déploré Adama KANOUTE, membre du collectif.

« Pikine n’est pas la poubelle de Saint-Louis. Nous ne voulons pas que ce quartier qui nous est cher soit transformé en Mbeubeuss », a crié M. KANOUTE.

En a croire les riverains, les cas de personnes de personnes infectées par des maladies diarrhéiques montre à cause de ce dépotoir. Les enfants qui jouent dans les parages en sont les principales victimes.

« L’Imam du coin est cloué dans son lit. Il a été contaminé par l’air infecté de ce dépotoir », a renseigné un riverain.

« Nous ne pouvons plus faire la cuisine convenablement à cause de milliers de mouches qui prennent en otage nos maisons. Elles quittent les ordures et eaux sales et pénètrent dans nos maisons. Nous enfants ont des boutons partout et sa grattent la peau sans arrêt », témoigne Arame FALL, une riveraine.

« Mansour FAYE nous avait promis de régler ce problème lorsqu’il faisait sa campagne pour les locales à Pikine. Depuis son élection, nous l’avons perdu de vue. Ici, toutes les femmes sont déprimées et exaspérées », a-t-elle dit.

NDARINFO.COM