Connectez-vous
NDARINFO.COM

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

France-Sahel: la majorité des financements concerne des dépenses militaires (Cour des comptes)

Vendredi 23 Avril 2021

France-Sahel: la majorité des financements concerne des dépenses militaires (Cour des comptes)
Dans un rapport publié au mois de février, la Cour des comptes française a révélé que “la majorité des sommes investies dans le Sahel concerne des dépenses militaires”.

Selon le rapport, la France a déclaré l’espace sahélien, l’une des régions du monde les plus déshéritées, prioritaire pour l’aide au développement. Si les dépenses françaises y ont plus que doublé, passant de 580 M€ à 1,35 Md€ entre 2012 et 2018, la majorité de ces sommes concerne des dépenses militaires.

Selon l’institution présidée Pierre Moscovici “l’aide publique au développement n’a pas suivi la même progression et la priorité affichée tarde à se traduire dans les faits.”

Doutes sur l’efficacité de l’intervention militaire

Concernant la présence militaire française, écrit le rapport, “l’extension progressive du périmètre d’intervention et la diversification des objectifs rendent incertains les critères qui permettront d’évaluer si un terme satisfaisant a été atteint, pour la France et pour le Sahel.”

Recommandations

La Cour a exigé un bilan d’étape qui selon elle, “paraît nécessaire, notamment afin de préciser ces critères”.

La Cour des comptes avait enquêté sur la stratégie de la France dans les pays du G5 Sahel (Burkina Faso, Mali, Mauritanie, Niger et Tchad) et la cohérence des actions civiles et militaires dans la région, au service de la sécurité de ces États et du développement économique et social de leurs populations.

La rédaction
 


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.