Connectez-vous S'inscrire
NDARINFO
NDARINFO.COM


Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Hausse des marchés de gré à gré au second trimestre 2013 : Mansour Faye remporte la palme.

Jeudi 25 Juillet 2013

Délégué générale à la Protection sociale et à la solidarité nationale (DGPSN), le frère de la Première dame est en passe de devenir champion du gré à gré. La preuve


Hausse des marchés de gré à gré au second trimestre 2013 : Mansour Faye remporte la palme.
Passer des marchés par entente directe est devenu la tasse de thé des nouvelles autorités. En atteste le rapport de la direction centrale des Marchés publics du 2e trimestre de cette année. Selon Libération qui débusque l’affaire, de 13% au premier trimestre 2013, le taux des « gré à gré » est passé à 14% au second trimestre. Et c’est le beau-frère du Président de la République qui vole la vedette à tout le monde.

En effet, à en croire Libération épluché ce matin, le commissariat à la sécurité alimentaire qui est sous sa coupe a offert un gré à gré de 331 millions de francs à l’entreprise Beug Borom Touba pour la fourniture de 1236,650 tonnes de riz local 100% brisure. Delta Linguère se retrouve avec 53,5 millions de francs pour avoir fourni 199,95 tonnes de riz local 100% brisure. La société Sepac Sa empoche 286 millions pour la fourniture de 1052,60 tonnes de riz local 100% brisure. C’est le même procédé qui est reproduit avec Sadab Sarl qui se taille 274,442 millions pour la fourniture de 1024,950 tonnes de riz local 100% brisure.

Le maire de Dakar, Khalifa Sall, le ministre de la Restructuration et l’Aménagement du territoire ainsi que le ministre de l’Intérieur ont été également épinglé par le rapport de la Direction centrale des Marchés publics (DCMP).

Xalima