Connectez-vous
NDARINFO.COM | Les News du Sénégal et de l'Afrique
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Joe Biden : « Notre mission en Afghanistan n’a jamais été censée construire une nation »

Mardi 17 Août 2021

Democratic presidential nominee Joe Biden gestures after speaking during election night at the Chase Center in Wilmington, Delaware, early on November 4, 2020. - Democrat Joe Biden said early Wednesday he believes he is "on track" to defeating US President Donald Trump, and called for Americans to have patience with vote-counting as several swing states remain up in the air. "We believe we are on track to win this election," Biden told supporters in nationally broadcast remarks delivered in his home city of Wilmington, Delaware, adding: "It ain't over until every vote is counted.


Ce lundi soir depuis Washington, Joe Biden a assuré que quitter l’Afghanistan, pour l’armée américaine, était « une bonne décision ».

Cible de vives critiques après la chute de Kaboul, le président Joe Biden a « défendu fermement » lundi sa décision de retirer les troupes américaines d’Afghanistan, en assurant que la mission de Washington n’avait jamais été de bâtir une nation démocratique dans le pays instable retombé aux mains des talibans.

« Après 20 ans, j’ai appris à contre-coeur qu’il n’y avait jamais de bon moment pour retirer les forces américaines », a affirmé le président américain lors d’une adresse à la nation, prononcée à la Maison Blanche et très attendue en raison du mutisme présidentiel durant le week-end historique.

« La vérité est que tout cela s’est déroulé plus rapidement que nous l’avions prévu », a-t-il toutefois concédé, après avoir dû interrompre ses congés face à l’ampleur de la polémique.

« Empêcher une attaque sur le sol américain »
« Nous voulons faire du contre-terrorisme. Notre mission en Afghanistan n’a jamais été censée construire une nation. Elle n’a jamais été censée créer une démocratie unifiée centralisée », a dit le président démocrate, en précisant que l’objectif unique « rest(ait) aujourd’hui et a toujours été d’empêcher une attaque terroriste sur le sol américain ».

Face au chaos régnant, le locataire de la Maison Blanche a par ailleurs menacé lundi les talibans de représailles si ces derniers venaient à perturber les opérations d’évacuation en cours à l’aéroport de Kaboul.

En cas d’attaque, la réponse sera « rapide et puissante », a-t-il déclaré, promettant de défendre les ressortissants américains avec un usage « dévastateur de la force si nécessaire ».

Les Etats-Unis continueront de s’engager pour les « femmes et les jeunes filles » d’Afghanistan a également promis Joe Biden, qualifiant les scènes en Afghanistan de « déchirantes ».

Pour Biden, les Afghans n’ont pas saisi leur chance de se battre pour leur avenir
Le président américain a estimé que les Etats-Unis avaient donné à l’armée afghane « toutes les options » possibles pour combattre les talibans.

« Nous leur avons donné toutes les options pour déterminer leur propre avenir », a-t-il dit, ajoutant que « les forces américaines ne peuvent pas, et ne devraient pas, mener une guerre et mourir d’une guerre que les forces afghanes n’ont pas la volonté de combattre pour eux-mêmes ».

Il a en outre souligné que les adversaires des Etats-Unis sur la scène internationale, Chine et Russie au premier rang, auraient « adoré » que les Américains restent enlisés en Afghanistan.

Sitôt son allocution achevée, Joe Biden a repris le chemin vers Camp David, le lieu de villégiature des présidents américains situé non loin de la capitale fédérale.

C.Bo. avec AFP