Connectez-vous
NDARINFO.COM

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

L’UGB va piloter un programme d’enseignement agricole

Jeudi 12 Avril 2012

L’UGB va piloter un programme d’enseignement agricole
L’Université de Gaston Berger (UGB) va servir d’institution pilote d’un programme du Réseau africain pour l’éducation de l’agriculture, l’agroforesterie et la gestion des ressources naturelles (ANAFE), a-t-on appris lors d’un atelier consacré audit programme à Saint-Louis (nord).

Ce programme dit de renforcement des capacités stratégiques africaines pour un impact sur le développement, a dit Aïssatou Yaye, directrice exécutive de l’ANAFE, est financé par l’Agence suédoise pour le développement international (ASDI) et va couvrir trois ans.

Selon Mme Yaye, ‘’le choix porté sur l’UGB, sur les 24 candidatures reçues, s’explique par l’engagement institutionnel au plus haut niveau, l’expérience dans la ou les thématiques ciblées avec la présence d’une Unité de formation en agronomie et une ferme pilote, les modes de gestion financière, etc.’’

Cette nouvelle entité envisage d’impulser une autre tournure à la recherche et à l’enseignement sur l’agriculture en l’orientant de plus en plus vers l’agro-business et le privé, a ajouté Mme Yaye plaidant pour un programme d’intégration et de collaboration entre institutions membres.

A terme, un diplôme commun sera mis en place sur la base des programmes déjà excitants dans les institutions universitaires membres, a annoncé la directrice exécutive de l’ANAFE.

Quant au recteur Mary Teuw Niane, il s’est félicité du choix porté sur l’UGB pour abriter cet atelier, insistant sur les efforts fournis par son institution dans le cadre de la diversification de son offre de formation et notamment par l’introduction d’enseignements dans le domaine agricole.

Ce programme vient renforcer le master en ‘’Développement rural et coopération’’ conçu en partenariat avec l’Université de Barcelone et l’Université polytechnique de Barcelone, a dit le professeur Niane, fier des enjeux de la dynamique nouvelle pour la modernisation de l’agriculture.

‘’Dans la perspective du développement et de la lutte contre la pauvreté, a indiqué le recteur, l’agro-business est envisagé en Afrique comme l’instrument de promotion de l’agriculture moderne, compétitive et intégrée au marché’’.

Ce programme englobe, entre autres, la formation des enseignants chercheurs en pédagogie, communication et sur des techniques et technologies, un renforcement institutionnel à travers des visites d’échanges entre universités partenaires.

APS


Réagissez ! Vos commentaires nous intéressent. Cliquez ici !

1.Posté par sangoule Ndiaye le 12/08/2012 14:12 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il est bien de piloter les processus d'un pareil programme .
La question est sur la base de quelles politiques concretement definies par ces pays africains?
Les exigences des mecanismes d'aide pour ameliorer certains secteurs cles sont a revoir.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.