Connectez-vous
NDARINFO.COM

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Lutte contre les inondations : l’Etat injecte 1,3 milliards de Francs.

Samedi 29 Avril 2017

Les inondations hivernales seront bientôt un mauvais souvenir dans la commune de Sédhiou. Car, l’Etat du Sénégal a débloqué une enveloppe de 1,3 milliards de francs Cfa pour le financement d’un programme de drainage des eaux pluviales dans ladite commune. Ce projet va permettre la réalisation d’environ 5 Km de canaux de drainage des eaux pluviales. A cet effet, le ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement Masour Faye, a présidé la cérémonie de lancement des travaux, ce jeudi en compagnie d’une forte délégation composé de directeurs généraux dont celui de l’Onas, Alioune Badara Diop.


Le ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement, Mansour Faye a été accueilli à bras ouverts par les populations de la commune de Sédhiou qui se sont mobilisées derrière leur maire Abdoulaye Diop, lors de la cérémonie de lancement des travaux de drainage des eaux pluviales. Une occasion saisie par le maire de ladite commune, Abdoulaye Diop, de lister les réalisations du président de la République, Macky Sall. Selon lui, sa commune a longtemps été victime d’indifférence dans le cadre de la construction d’infrastructures publiques. « Sédhiou a ressuscité avec l’avènement de Macky Sall qui a érigé une Chambre de commerce, les constructiions d’une université et de 17 km d’extension hydraulique entre autres », a énuméré l’édile de Sédhiou.

Ce projet d’un coup de 1,5 milliards de francs Cfa vient s’ajouter à la liste énumérée par le maire Abdoulaye Diop. Un ouf de soulagement pour les populations qui ont manifesté leur satisfaction au ministre de l’Hydraulique, Mansour Faye. Pour ce dernier, ce projet va permettre la réalisation de 5,5 km de canaux de drainage des eaux pluviales, et ainsi contribuer à protéger les populations contre les inondations, faciliter la mobilité urbaine et sécuriser le cimetière contre les eaux de pluies.

En plus de ce projet qui est une composante du Programme Décennal de Lutte contre les Inondations initié par le chef de l’Etat en 2012, le maire de Saint-Louis a annoncé que l’Onas a entamé « les études d’actualisation du plan d’assainissement des eaux usées et des eaux pluviales de Sédhiou grâce à une subvention de la Banque Arabe pour le développement Economique de l’Afrique (BADEA). Et cette institution financière a déjà pris l’engagement, à travers le programme de coopération triennal avec le Sénégal, de financer les travaux qui seront identifiés dans cette étude », a soutenu M. Faye. avant d'ajouter que les délais de livraison seront respectés, lesquels sont fixés avant le début de l'hivernage

Pour le compte de l’hydraulique, l’Etat du Sénégal veut améliorer de manière considérable les conditions d’accès à l’eau potable dans les différents centres du périmètre affermé. Selon le ministre de l’Hydraulique, « Sedhiou bénéficie déjà de la mise en œuvre de cette politique nationale à travers la réhabilitation d’un ancien forage pour une production supplémentaire de 4400 m3/j, soit plus du double des 1940 m3/j produit par l’unique château d'eau que comptait cette ville ».

A cela s’ajoute selon toujours Mansour Faye, 6,2 km de réseau, 360 branchements sociaux et 8 bornes-fontaines qui ont été déjà réalisés. Ainsi; 5 autres km sont en cours d’achèvement dans le cadre du Programme de renforcement des zones déficitaires.

A l’occasion de ce lancement des travaux de drainage des eaux pluviales, le ministre en a profité pour visiter des chantiers presque achevés de la commune de Madina Wandifa où l’accès à l’eau potable est un réel problème. Il a été accueilli par la population lui montrant des bouteilles remplis d’’eau colorée. En effet, la population continue d'utiliser l’eau de puits puisque celle du forage n’est pas potable selon certains habitants de la localité. L’eau du forage contient du fer. Reconnaissant ce fait, le ministre soutient tout de même que l’eau est potable avant de promettre l’installation d’un appareil qui va traiter l’eau pour que la qualité soit améliorée.

Diacounda a également reçu la délégation du ministre de l’Hydraulique pour l’inauguration d’un château d’eau construit par l’Etat du Sénégal en coopération avec l’Union européenne à travers un Programme d’accès à l’eau d’un montant de 18 milliards de francs Cfa pour les régions de Kolda, Tambacounda et Sedhiou.

Pour les populations des communes où la délégation du ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement est passée, le Plan Sénégal Emergent que déroule le Président Macky Sall, est une réalité.

Cheikh Makhfou Diop Leral.net
 


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.