Connectez-vous
NDARINFO.COM

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

MISE EN ŒUVRE DU PROJET AIDEP : « Notre ambition est de faire de Podor, un des principaux greniers agricoles du Sénégal », selon le DG de la SAED.

Mercredi 19 Août 2015

Le directeur général de la Société Nationale d’Aménagement et d’Exploitation des terres du Delta du fleuve Sénégal et des vallées du fleuve Sénégal et de la Falémé (SAED), a  invité, mercredi, les  collectivités locales du département de Podor, à s’impliquer dans la mise en œuvre du Projet Agriculture irriguée et Développement économique des Territoires (AIDEP), en insistant les importantes retombées que ce programme, va générer.
 
« Ce projet dont la SAED est le maitre d'ouvrage délégué, trouve sa pertinence dans le choix de cette la zone où il sera implanté. Il s’inscrit dans le cadre des nombreux programmes et projets de relance de l’agriculture, initiés par le Président de la République Son Excellence Monsieur Macky SALL », a expliqué Samba KANTE.
 
« Notre ambition est de faire de Podor, un des principaux greniers du Sénégal », a soutenu le DG qui rappelle que la réussite de ce programme repose sur le niveau d’implication des autorités locales de cette zone.
 
« Il constitue un des axes majeurs des Pracas, maillon important du Plan Sénégal émergent », a ajouté M. KANTE qui salue la disponibilité de l’Agence de Développement française (AFD) « pour son appui dans les nombreux chantiers de la vallée du fleuve ».
 
Au total, l’AFD a injecté 58  milliards FCFA pour booster l’agriculture dans la vallée. Cette synergie collaborative matérialise l’excellence des relations entre le Sénégal et la France.
 
Par ailleurs, au-delà du volet renforcement des acquis agricoles, AIDEP, selon le président du comité de Pilotage Oumar SECK.
 
Il a précisé que les communes seront appuyées dans la maitrise d’ouvrage et la panification pour le développement local.
« Leur engagement pour une pérennisation des outils de gestion foncière », a-t-il dit.
 
« Une amélioration des conditions de production et de commercialisation des produits de l’agriculture et de l’élevage se fera sentir, au terme de la mise en place d’un système pertinent de gouvernance des ressources naturelles et foncières », a laissé entendre M. SECK.
 
Plusieurs infrastructures agricoles seront également réhabilitées, dans le cadre de la mis en œuvre de ce projet qui devra toucher 95 GIE et 6.700 ménages du département de Podor.
 
En gros, c’est 240.000 habitants des 10 communes de Podor, dont Boké Dialloubé, Dodele, Doumga Lao, Médina Ndathbé, Méry, Fanaye, Mbolo Birane, Guédé village, Gamadji Saré et Ndiayéne Pendao, seront les bénéficiaires directs.
 
NDARINFO.COM


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.