Connectez-vous
NDARINFO.COM

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Mairie de Saint-Louis : Trois mois sans salaires, des agents du nettoiement crient leur désolation

Jeudi 27 Décembre 2018

Mairie de Saint-Louis : Trois mois sans salaires, des agents du nettoiement crient leur désolation
Des agents du service de nettoiement de la Commune de Saint-Louis, dont certains engagés depuis le mois d’octobre, n’ont pas reçu depuis, leurs émoluments mensuels fixés à 50.000 milles francs CFA.

Très en colère, ils exigent la régulation immédiate de cette situation.  

«  Nous plus d’une centaine à vivre cette injustice », a renseigné, jeudi, leur porte-parole qui s’offusque du non-respect des engagements.

«  Certains parmi nous sont des pères de famille. Ce retard de paiement les plonge dans une situation financière extrêmement difficile », a-t-il dit.

Poursuivant, il ajoute, « s’ils nous avaient précisé qu’un tel retard serait enregistré, nous ne signerons pas la convention », a-t-il indiqué.

Joint au téléphone, Aly SINE, le chef de la direction des services techniques municipaux révèle que ces recrutements ont été engagés pour le nettoiement de la commune par des partenaires de la municipalité. Il indique que «  procédure de paiement  est cours » et que le retard est dû au fait qu’il s’agit d’un nouveau recrutement.

NDARINFO.COM
 


Réagissez ! Vos commentaires nous intéressent. Cliquez ici !

1.Posté par Sakhéwar le 28/12/2018 13:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Aucune des raisons invoquées, pour tenter d'expliquer le non-paiement des salaires de ces agents, n'est acceptable :
"ces recrutements ont été engagés pour le nettoiement de la commune par des partenaires de la municipalité",
"il s'agit d'un nouveau recrutement".
Faut-il rappeler aux "autorités" que tout travail mérite salaire.
Ces mêmes "autorités" perçoivent de confortables salaires à chaque fin de mois, sans aucun retard, pour faire vivre leurs familles.
Pensent-elles que les agents chargés du nettoiement peuvent vivre sans nourriture et sans résoudre toutes les autres nécessités de la vie quotidienne ?
Faut-inscrire dans la Constitution que le fait de percevoir son salaire est un droit de l'Homme, pour contraindre les "autorités" à rémunérer leurs employés ?
Déjà le salaire de 50000 francs prévu dans le contrat est très insuffisant et, par dessus le marché, il ne leur est même pas versé depuis trois mois !!!
Les responsables de cette situation sont-ils cruels, négligents ou on ne sait quoi d'autre ?
Et puis, la ville de Saint-Louis n'est pas réputée pour la propreté de ses rues et de son bord de mer.
Ce qui vient d'arriver, avec les déchets plastiques rejetés par l'océan sur les tombes de Thiacka Ndiaye, est particulièrement choquant et révèle, aux yeux de tout le pays et du monde, de graves lacunes d'organisation.
Faut-il croire que les "autorités", en ne payant pas les agents du nettoiement, et probablement en ne leur donnant pas des moyens efficaces d'intervention, n'ont aucun souci de l'environnement d'une ville qu'elles sont chargées d'administrer ?
Il est inévitable de se poser toutes ces questions.
Les citoyens de Saint-Louis attendent les réponses.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.