Connectez-vous
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Marché à bétail de Thillé Boubacar : Une infrastructure de 100 millions de FCfa inaugurée par Aminata Mbengue Ndiaye

Samedi 21 Novembre 2015

Le ministre de l'Elevage et des Productions animales Mme Aminata Mbengue Ndiaye a inauguré hier à Thillé Boubacar, une localité du département de Podor située à plus de 200 km de la capitale du Nord, un marché à bétails et à céréales aménagé avec l'appui de l'Uemoa pour un coût global de près de 100 millions de FCfa.


Marché à bétail de Thillé Boubacar : Une infrastructure de 100 millions de FCfa inaugurée par Aminata Mbengue Ndiaye
C'était en présence du commissaire de l'Uemoa chargé du département de la sécurité alimentaire, de l'agriculture, des mines et de l'environnement Ibrahima Diémé, du directeur général de l'Agetip El Hadji Malick Gaye, par ailleurs maire de la commune de Niandane et de plusieurs autres autorités administratives, municipales, coutumières et religieuses.

Mme Aminata Mbengue Ndiaye a rappelé que ce foirail, édifié sur 3 ha, a une capacité d'accueil de 8900 ovins et caprins, 6850 bovins et disposent de toutes les commodités modernes pour les usagers, à savoir un lazaret pour l'isolement des animaux malades, des abris pour vendeurs et acheteurs, des abreuvoirs, un hangar de stockage d'aliments de bétail, des bureaux, un bloc d'hygiène et des rampes d'embarquement et de débarquement du bétail, une voie d'accès et un parking bien aménagés. Elle a précisé qu'elle a transmis à son collègue des infrastructures, la doléance formulée par les éleveurs de cette zone et relative au bitumage de cette voie d'accès qui permet de rallier ce foirail à partir de la route nationale. Ce qui permettra de le rendre plus accessible en tout temps et surtout pendant la période des pluies.
 

Selon Mme Aminta Mbengue Ndiaye, ces marchés à bestiaux et à céréales construits avec l'appui financier de l'Uemoa permettent à cette institution internationale de soutenir le président Macky Sall dans le cadre de la mise en œuvre du Pse (volet élevage).


L'Uemoa, a-t-elle poursuivi, a aidé notre pays dans le cadre de l'appui à la campagne nationale de vaccination contre la maladie de Newcastle pour un montant de 87.500.000 FCfa, l'appui en équipement des autorités nationales compétentes de la sécurité sanitaire, des aliments pour un montant de 100 millions de FCfa, du financement de la campagne d'assainissement du marché du médicament vétérinaire pour un coût de 32 millions de FCfa, du projet quinquennal de lutte contre la fièvre charbonneuse pour un coût de 750 millions de FCfa.


Actuellement, compte tenu des succès enregistrés par les marchés comme Thillé Boubacar, une requête introduite auprès de l'Uemoa et concernant d'autres marchés à travers le Sénégal, fait l'objet d'étude à la commission de l'Uemoa, nous sommes persuadés que l'Uemoa a déjà prévu leur financement dans les prochains programmes de la commission, pour mieux répondre aux aspirations des éleveurs, mieux assurer les conditions de mise en marche, la sécurité du cheptel et des acteurs lors des grands événements comme la Tabaski ».
 

Le ministre de l'Elevage a laissé entendre que les marchés à bestiaux constituent un important outil de développement et de sécurisation des transactions commerciales. Celui de Thillé Boubacar reste, a n'en pas douter, un grand centre de regroupement et de sécurisation du cheptel dans la zone nord et constitue un bijou pour la filière viande. Cependant, il faut savoir garder jalousement un bijou. Cette exigence exclusive ne peut être satisfaite qu'à travers une gestion rationnelle et rigoureuse.


Au nom du président Macky Sall, Mme Aminata Mbengue Ndiaye a rendu un vibrant hommage à l'Uemoa pour son appui multiforme, l'Agetip qui a exécuté le projet avec une expertise avérée.
 
Mbagnick Kharachi DIAGNE