NDARINFO.COM

Mort de Fallou SENE : les regrets du commandant de la légion Nord, Pape Souleymane Cissé (vidéo)

Jeudi 17 Mai 2018 - 07:15

La journée d’hier (15 mai) a été longue et pénible pour les étudiants et les forces de l’ordre. Des affrontements un peu partout dans les universités à travers tout le pays ont été enregistrés suite au décès de Mouhamadou Fallou Sène étudiant à l’Ugb qui demandait sa bourse le même jour. Selon le commandant de la légion Nord, Papa Souleymane Cissé, le commandant d'unité a utilisé son arme pour protéger ses troupes. 


« C’est suite à une réquisition du recteur de l’Ugb, demandant à la gendarmerie d’assurer la sécurité des restaurants du Crous après avoir été informé que les étudiants avaient décidé d’exécuter leur mot d’ordre de journée sans ticket, qu’un escadron de la gendarmerie s’est rendu dans l’enceinte de l’université à 6 heures 30 du matin (hier), à titre préventif, pour faciliter l’accès des étudiants au restaurant. C’est à 8 heures qui les étudiants sont sortis spontanément au nombre de 3 000, pour encercler l’escadron avec une ferme intention de s’attaquer aux gendarmes », narre Pape Souleymane Cissé. 


« Les étudiants ont commencé par des jets de pierre avant de violenter des gendarmes qu’ils ont blessés. C’est alors que le commandant d’unité, qui a cru devoir défendre ses hommes et défendre les terrains dont il a la responsabilité, a, après des sommations, usé de son arme pour dégager ses troupes et c'est ainsi qu’il a réussi à se replier en dehors de l’université. Par la suite, en coordination avec les services de santé de l’université, l’antenne médicale de la gendarmerie a réussi à évacuer tous les blessés", relate toujours le commandant de la légion Nord. 


A en croire ses propos, "le bilan faisait état à 9 heures (hier), de 18 gendarmes blessés, deux étudiants et un corps sans vie d’un étudiant du nom de Mouhamadou Fallou Sène. Ces incidents sont très regrettables et la gendarmerie, force républicaine, restera aux côtés des populations en particulier des étudiants, qui sont leurs fils et leurs frères ». 

Le Quotidien


Commentez maintenant

1.Posté par Moussa Ngom le 18/05/2018 15:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cher commandant nous avons lu votre discours avec honte, je suis désolé mais vous narrez exactement la situation du 15 Mai. Nous aussi en tant que étudiants nous regrettons la suite de cet évènement délicate. En tant qu'aussi témoin qui se figurait sur les lieux je pense vous avez tort de ce que vous avancez. Premièrement l'émeute se passait entre 6h et 7h et avant 8h vous avez abbatus Fallou Sène parce que vous ne pouvez pas mettre l'ordre vous agents qui se disent "force de l'ordre". Ne nous parlez pas de légitime defense car pour qu'il ait légitime défense il faut qu'il ait égalité d'arme. Vous vous êtes bien protégés avec vos armures et nous comme des poules déplumées. Vous avec vos grenade lacrymogènes et nous avec des pierres. Vous avez aussi détenus illégalement des armes à feu et vous les avez utilisé pour tuer l'un des notres. Ce qui justifie votre repliement après cet acte scandaleux. Au lieu de tirer sur nous pourquoi vous ne vous repliez pas avant si vous étiez en danger monsieurle commanadant? La simulation dont vous parlez n'a eu guerre. Cher commandant ne vous cherchez pas á défendre votre troupe mais sachez que vous êtes fautif et responsable de cet acte.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.