Connectez-vous
NDARINFO.COM | Les News du Sénégal et de l'Afrique
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Moscou condamne la décision américaine de reconnaître la souveraineté marocaine sur le Sahara occidental

Samedi 12 Décembre 2020

Moscou a dénoncé vendredi la décision par le président américain Donald Trump de reconnaître la souveraineté du Maroc sur le Sahara occidental, estimant qu'elle "sort complètement du cadre du droit international".

"Ce que les Américains ont fait ici, c'est une décision unilatérale qui sort complètement du cadre du droit international", a déclaré le vice-ministre russe des Affaires étrangères Mikhaïl Bogdanov, cité par les agences de presse Ria Novosti et TASS.

Il a ajouté que cette décision ne respectait pas non plus "les décisions de la résolution du Conseil de sécurité des Nations unies, avec lesquelles les Américains eux-mêmes étaient d'accord". La question du statut du Sahara occidental oppose depuis des décennies le Maroc aux indépendantistes sahraouis.

Le Front Polisario, mouvement indépendantiste sahraoui, réclame un référendum d'autodétermination prévu par l'ONU, tandis que le Maroc, qui contrôle plus des deux tiers de ce vaste territoire désertique, propose un plan d'autonomie sous sa souveraineté.

M. Trump, qui quittera la Maison Blanche le 20 janvier, a indiqué qu'il avait signé jeudi une proclamation reconnaissant la souveraineté marocaine sur le territoire disputé, en même temps qu'il annonçait que Rabat s'était engagé à normaliser ses relations avec Israël.

Sur le rétablissement de ces relations, M. Bogdanov a convenu que Moscou jugeait "nécessaire d'établir des liens, d'autant qu'il y a toujours eu au Maroc une importante communauté juive, des contacts historiques et humains qui se sont maintenus".

Sous l'impulsion de l'administration de Donald Trump, le Maroc est le quatrième pays du monde arabe à annoncer prendre ou reprendre des relations diplomatiques officielles avec Israël ces derniers mois, après les Emirats arabes unis, Bahreïn et le Soudan.

L'Orient-Le Jour -