Connectez-vous
NDARINFO.COM

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Motion de soutien de l’Association des Écrivains du Sénégal au Gouvernement face aux abus d’Israël

Vendredi 13 Janvier 2017

Au mois d’août dernier, l’Association des écrivains du Sénégal (AES), le Centre PEN Sénégal et l’Union des Ecrivains d’Afrique, d’Asie et d’Amérique Latine avaient vigoureusement dénoncé, le refus des services de l’Ambassade d’Israël à Dakar, d’accorder des visas à deux écrivains Sénégalais qui devaient prendre part à un Congrès organisé à Ramallah, en territoire palestinien.


Malgré les interventions des autorités du Ministère des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’Extérieur, la Représentation diplomatique israélienne avait maintenu son refus opposé aux écrivains invités à cette rencontre organisée de concert par l’UNESCO et l’Association des écrivains palestiniens.
 
Cette attitude inamicale adoptée par l’Ambassade d’Israël constituait un signal fort du manque de respect et de considération du Gouvernement de Tel-Aviv à l’endroit de notre peuple, de ses intellectuels et de ses créateurs.
 
Voilà donc que le Gouvernement Israëlien, non content d’occuper illégalement depuis des décennies le territoire palestinien, se permet de s’immiscer dans la souveraineté du Sénégal, suite à la résolution 2334 du Conseil de sécurité appelant à mettre fin à la colonisation juive du territoire palestinien occupé. En effet, l’État hébreu n’a pas apprécié que le Sénégal ait initié le vote de la résolution et obtenu son adoption par les Nations unies. C’est ainsi que Tel-Aviv, pour manifester sa colère, a suspendu son programme d’aide au Sénégal et rappelé son Ambassadeur à Dakar. Le gouvernement juif en a fait de même avec d’autres pays tels que: la France, la Chine, la Russie, la Grande-Bretagne, l’Espagne, l’Égypte, le Japon, l’Ukraine, l’Angola, l’Uruguay et la Nouvelle-Zélande.
 
 
L’Association des Écrivains du Sénégal (AES), le Centre PEN Sénégal et l’Union des Ecrivains d’Afrique, d’Asie et d’Amérique Latine désapprouvent cet acte inamical et intolérable du Gouvernement Israël. Ils expriment leur profonde solidarité au Chef de l’État, le Président Macky Sall et à son gouvernement.
 
L’AES, le Centre PEN Sénégal et l’Union des Ecrivains d’Afrique, d’Asie et d’Amérique Latine encouragent les autorités sénégalaises à ne pas se laisser intimider par des menaces de la part d’un État irrespectueux des droits et de la dignité humaine.
 
L’AES, le Centre PEN Sénégal et l’Union des Ecrivains d’Afrique, d’Asie et d’Amérique Latine adressent leurs chaleureux compliments au Chef de l’État, le Président Macky SALL, à Monsieur le Premier Ministre et au Gouvernement du Sénégal tout en les encourageant à ne jamais répondre à la provocation et à ne jamais céder au chantage.
 
On nous tue, on ne nous déshonore pas !
Fait à Dakar le 5 janvier 2015
 
Pour l’AES, le Centre PEN Sénégal et AFRILIVRE
Ont signé :
 
M. Alioune Badara BÈYE, Président de l’AES
Colonel Moumar GUÈYE, Président du Centre PEN Sénégal
M. Abdoulaye Fodé NDIONE, Président l’Union des Ècrivains d’Afrique, d’Asie et d’Amérique Latine

 


Réagissez ! Vos commentaires nous intéressent. Cliquez ici !

1.Posté par AlassaneFaye le 25/11/2020 23:17 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je veux être membre de L’association des écrivains du Sénégal
Mon numéro c’est 767570977 j’utilise même whasapp

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.