Connectez-vous S'inscrire
NDARINFO
NDARINFO.COM


Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

PODOR - Autosuffisance alimentaire en riz. Un nouveau souffle pour la SAED depuis l’arrivée du DG Samba Ndiobéne KA

Lundi 11 Juin 2018

Dans le département de Podor, les producteurs de riz viennent de pousser un véritable ouf de soulagement .Cette année, Les milliers d’hectares qui ont été aménagés au grand bonheur des riziculteurs, auront permis de tirer un bilan largement satisfaisant .Car les réalisations notées dans le cadre du Pracas ,ont fini de dégager des perspectives assez prometteuses .La forte production agricole enregistrée , permet aujourd’hui de couvrir l’ensemble des besoins de consommation en riz , dans la zone .


  
En terme d’investissement du P.NAR , dans le cadre de la mise en œuvre du ce programme,  l’état du Sénégal a consenti d’importants efforts ,  pour booster la mise en valeur,  dans l’ensemble du département. Ce qui a aujourd’hui ,  permis de créer plus de 3.373 hectares,  de réfectionner trois mille hectares , avec une réhabilitation de 3.400 hectares .Ce n’est pas tout,  selon Amadou Tidiane M’BAYE,  l’ingénieur délégué de la Saed de Podor,  les 234 GMP, 32 tracteurs , moissonneuses batteuses ,  les infrastructures de stockage,  mis à la disposition des producteurs ,ont  permis aux producteurs  d’atteindre un tel résultat. 
  
 L’objectif de l’état du Sénégal  , qui est d’accompagner les producteurs , dans le cadre de leur prise en charge alimentaire , a permis d’appuyer le PINAR ou  27.722 hectares de terres ont été  aménagées  dans le département  .Cette innovation de taille , a permis le  département de Podor, de se positionner deuxième , derrière le département de Dagana dans toute la vallée. Aujourd’hui force est de reconnaitre , que les superficies cultivées en riz,  sont passées de 2033 hectares en 2010 à 8400 hectares en 2018 , en contre saison chaude  , soit une progression de 400%.Ceci aura surtout  permis à la délégation de la SAED,  d’atteindre les objectifs assignés , avec un taux de réalisation de 97% 

  
Aujourd’hui la remarque la plus importante , est  l’évolution des superficies cultivées en riz par an , fait noter Amadou Tidiane . M’BAYE .Selon toujours l’ingénieur délégué,  les superficies cultivées en riz par année,  sont passées de 9453   ha en 2009 , à 12.720 en 2016  , soit une progression de 34 %  renseigne notre interlocuteur .Avec la mise en place du PRACAS,  le programme national d’autosuffisance alimentaire en riz, est en marche dans le département .Et il suffit de se rendre dans pas mal de localités , pour se rendre compte , qu’il y’a un impact réel de ce programme , dans  le vécu des populations locales. 
  
 La mise en valeur, et  la production forte notée, durant ces trois années d’exécution du Pracas, fait qu’ aujourd’hui le département se positionne déjà , dans l’approvisionnement des centres urbains , ceci conformément aux missions qui lui sont dévolues dans le cadre du P.N.A.R  .En effet ,  selon les producteurs de la vallée du fleuve qui sont unanimes  ,  depuis l’arrivée de Samba N’DIOBENE KA Directeur général de la SAED  , la  société d’aménagement et d’exploitation des terres du Delta a connu un nouveau souffle , en témoigne le niveau important d’emblavure jamais atteint dans cette vallée . 

Abou KANE