Connectez-vous
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Programme "Achats Locaux au Sénégal" du PAM : Enlèvement de 810 tonnes de riz à Saint-Louis.

Mercredi 2 Octobre 2013

Le programme Alimentaire Mondial (PAM) a démarré, mardi, des achats locaux de vivres dans la région de Saint-Louis par l’enlèvement de 810 tonnes de riz à Thiagar (Rosso). L’organisation internationale qui noue un partenariat dynamique avec l’entreprise Coumba Nor Thiam(CNT) depuis 2004, a manifesté sa volonté d’accompagner les producteurs locaux pour l’atteinte de e l’autosuffisance en riz.


Programme "Achats Locaux au Sénégal" du PAM : Enlèvement de 810 tonnes de riz à Saint-Louis.
Le directeur de cabinet du ministère de l’agriculture et de l’équipement rural s’est réjouit de l’implication des acteurs de la zone, à la cérémonie de livraison du riz qui s’est tenue hier, dans l’usine de l’entreprise CNT, en indiquant que cette initiative « offre des débouchés supplémentaires et génère des revenus substantiels au producteurs » de la vallée.

« Cette approche continue à lutter contre l’insécurité alimentaire et fournit un apport conséquent au programme de cantines scolaires qui nécessite annuellement 15.500 tonnes », a expliqué Lamine Lo.

Les Gie des femmes ont applaudi cet important enlèvement de riz qui pour elles, matérialise « un contrat de solidarité et de confiance » entre les producteurs rizicoles locaux et le PAM. « Cet achat est une aubaine pour nous et nous permettra de surmonter les nombreuses contraintes liées à l’écoulement du riz », a déclaré Mme Adjaratou Penda Gueye, présidente de la fédération des groupements et associations de femmes productrices de la région de Saint-Louis

En a croire Mme Gueye, l’écoulement de la production rizier dans la vallée « évolue en dents de scie et nécessite l’intervention urgente des partenaires de cette filière pour promouvoir et développer davantage la consommation du riz local ».

« Les sous produits importés sont la cause de la mévente décourageante et la prolifération de maladies telles que le diabète », dit-elle avant d’assurer que le riz « entier » de la vallée ne comporte aucun risque alimentaire.

Mme Ingeborg Maria Breuer, la directrice et représentante résidente du PAM, a quand à elle, souligné la forte ambition de son organisation à accompagner la production locale et répondre en urgence aux besoins des populations se trouvant en situation de catastrophe ou de crises alimentaire ou nutritionnelle.

Elle a révèle que le PAM, « projette d’ici la fin de l’année 2013 de travailler efficacement avec des associations des petits producteurs agricoles pour des achats d’environ 4000 Tonnes de vivres ».

Pour Mme Maria Breuer, « si le paysan sénégalais est bien encadré, avec à sa portée des outils de production performants, il peut alors s’ouvrir à tous les marchés et compétir efficacement aux appels d’offre ».

« Soyez rassuré que le PAM s’engage aux côtés du gouvernement du Sénégal pour contribuer à la promotion du potentiel local en termes d’augmentation de la production agricole pour couvrir les besoins alimentaires des communautés rurales », a-t-elle laissé entendre en soulignant « l’excellente collaboration » entre son institution et l’USAID.

Cette année, le PAM a acheté auprès des petits producteurs 2500 Tonnes de vivres constitués de riz (1500 tonnes) de la vallée du fleuve Sénégal et de niébé (1000 tonnes légumineuse) destinés à la distribution en faveur des populations vulnérables à l’insécurité alimentaire situées dans ses zones d’intervention.

Cheikh S.SEYE